À propos des correctifs de sécurité de l’Apple TV 6.0

Obtenez des informations sur les correctifs de sécurité de l’Apple TV 6.0.

Dans un souci de protection de ses clients, Apple s’interdit de divulguer, d’aborder ou de confirmer l’existence de failles de sécurité tant qu’une enquête approfondie n’a pas été effectuée et que des correctifs ou mises à jour ne sont pas disponibles. Pour obtenir des informations supplémentaires sur la sécurité produit d’Apple, consultez le site Web Sécurité produit d’Apple.

Pour en savoir plus sur la clé PGP du groupe de sécurité produit d’Apple, consultez l’article Comment utiliser la clé PGP du groupe de sécurité produit d’Apple.

Des références CVE sont utilisées, le cas échéant, pour répertorier les vulnérabilités et fournir des informations supplémentaires.

Pour obtenir des informations sur les autres mises à jour de sécurité, consultez l’article Mises à jour de sécurité Apple.

Apple TV 6.0

  • Apple TV

    Disponible pour : Apple TV (2e génération) et modèles ultérieurs.

    Conséquence : l’ouverture d’un fichier PDF malveillant peut entraîner la fermeture inopinée de l’application ou l’exécution arbitraire de code.

    Description : un problème de dépassement de la mémoire tampon existait au niveau du traitement des données chiffrées JBIG2 dans les fichiers PDF. Ce problème a été résolu par une vérification supplémentaire des limites.

    Référence CVE

    CVE-2013-1025 : Felix Groebert de l’équipe de sécurité de Google.

  • Apple TV

    Disponible pour : Apple TV (2e génération) et modèles ultérieurs.

    Conséquence : la lecture d’un fichier vidéo malveillant peut entraîner la fermeture inopinée de l’application ou l’exécution arbitraire de code.

    Description : un problème de dépassement de la mémoire tampon existait au niveau du traitement des fichiers vidéo encodés au format Sorenson. Ce problème a été résolu par une meilleure vérification des limites.

    Référence CVE

    CVE-2013-1019 : Tom Gallagher (Microsoft) et Paul Bates (Microsoft) en collaboration avec le programme Zero Day Initiative d’HP.

  • Apple TV

    Disponible pour : Apple TV (2e génération) et modèles ultérieurs.

    Conséquence : un attaquant bénéficiant d’une position privilégiée sur le réseau peut intercepter les identifiants de l’utilisateur ou d’autres données sensibles.

    Description : TrustWave, une autorité de certification racine de confiance, a émis, puis révoqué un certificat de sous-autorité de certification de l’un de ses agents de confiance. Cette sous-autorité de certification a facilité l’interception de communications sécurisées par le protocole TLS (Transport Layer Security). Cette mise à jour a permis d’ajouter le certificat de la sous-autorité de certification concerné à la liste des certificats non sécurisés d’OS X.

    Référence CVE

    CVE-2013-5134

  • Apple TV

    Disponible pour : Apple TV (2e génération) et modèles ultérieurs.

    Conséquence : un attaquant capable de provoquer une exécution arbitraire de code sur un appareil est en mesure de forcer l’exécution d’un code lors des redémarrages.

    Description : plusieurs problèmes de dépassement de la mémoire tampon existaient au niveau de la fonction openSharedCacheFile() de dyld. Ces problèmes ont été résolus par une meilleure vérification des limites.

    Référence CVE

    CVE-2013-3950 : Stefan Esser.

  • Apple TV

    Disponible pour : Apple TV (2e génération) et modèles ultérieurs.

    Conséquence : l’ouverture d’un fichier PDF malveillant peut entraîner la fermeture inopinée de l’application ou l’exécution arbitraire de code.

    Description : un problème de dépassement de la mémoire tampon existait au niveau du traitement des données chiffrées JPEG2000 dans les fichiers PDF. Ce problème a été résolu par une vérification supplémentaire des limites.

    Référence CVE

    CVE-2013-1026 : Felix Groebert de l’équipe de sécurité de Google.

  • Apple TV

    Disponible pour : Apple TV (2e génération) et modèles ultérieurs.

    Conséquence : une application malveillante locale pouvait entraîner l’arrêt inopiné du système.

    Description : un déréférencement de pointeurs null existait dans IOCatalogue. Ce problème a été résolu par une vérification supplémentaire des types.

    Référence CVE

    CVE-2013-5138 : Will Estes.

  • Apple TV

    Disponible pour : Apple TV (2e génération) et modèles ultérieurs.

    Conséquence : l’exécution d’une application malveillante peut entraîner une exécution arbitraire de code au niveau du noyau.

    Description : l’accès à un tableau hors limites se produisait avec le gestionnaire IOSerialFamily. Ce problème a été résolu par une vérification supplémentaire des limites.

    Référence CVE

    CVE-2013-5139 : @dent1zt.

  • Apple TV

    Disponible pour : Apple TV (2e génération) et modèles ultérieurs.

    Conséquence : un attaquant à distance peut entraîner le redémarrage inopiné d’un appareil.

    Description : l’envoi d’un fragment de paquet non valide à un appareil pouvait entraîner le déclenchement d’une assertion au niveau du noyau et provoquer le redémarrage de l’appareil. Ce problème a été résolu par une validation supplémentaire des fragments de paquets.

    Référence CVE

    CVE-2013-5140 : Joonas Kuorilehto de Codenomicon, chercheur anonyme travaillant en collaboration avec CERT-FI, Antti Levomäki et Lauri Virtanen du Groupe d’analyse des vulnérabilités, Stonesoft.

  • Apple TV

    Disponible pour : Apple TV (2e génération) et modèles ultérieurs.

    Conséquence : un attaquant se trouvant sur un réseau local peut provoquer un déni de service.

    Description : un attaquant se trouvant sur un réseau local pouvait envoyer des paquets IPv6 ICMP spécialement conçus et augmenter la charge du processeur. Ce problème a été résolu par la limitation du taux de paquets ICMP avant la vérification de leur somme de contrôle.

    Référence CVE

    CVE-2011-2391 : Marc Heuse.

  • Apple TV

    Disponible pour : Apple TV (2e génération) et modèles ultérieurs.

    Conséquence : la mémoire de la pile noyau peut être divulguée aux utilisateurs locaux.

    Description : un problème de divulgation d’informations existait dans les API msgctl et segctl. Ce problème a été résolu par l’initialisation des structures de données renvoyées par le noyau.

    Référence CVE

    CVE-2013-5142 : Kenzley Alphonse de Kenx Technology, Inc.

  • Apple TV

    Disponible pour : Apple TV (2e génération) et modèles ultérieurs.

    Conséquence : des processus ne disposant pas de privilèges pouvaient accéder au contenu de la mémoire du noyau, ce qui risquait d’entraîner une augmentation du niveau des privilèges.

    Description : un problème de divulgation d’informations existait dans l’API mach_port_space_info. Ce problème a été résolu par l’initialisation du champ iin_collision dans les structures renvoyées par le noyau.

    Référence CVE

    CVE-2013-3953 : Stefan Esser.

  • Apple TV

    Disponible pour : Apple TV (2e génération) et modèles ultérieurs.

    Conséquence : des processus ne disposant pas de privilèges peuvent entraîner l’arrêt inopiné du système ou l’exécution arbitraire de code dans le noyau.

    Description : un problème de corruption de la mémoire existait au niveau du traitement des arguments de l’API posix_spawn. Ce problème a été résolu par une vérification supplémentaire des limites.

    Référence CVE

    CVE-2013-3954 : Stefan Esser.

  • Apple TV

    Disponible pour : Apple TV (2e génération) et modèles ultérieurs.

    Conséquence : un processus non autorisé est en mesure de modifier l’ensemble des extensions de noyau chargées.

    Description : un problème existait au niveau du traitement par kextd des messages IPC envoyés par des expéditeurs non authentifiés. Ce problème a été résolu par l’ajout de vérifications supplémentaires au niveau des autorisations.

    Référence CVE

    CVE-2013-5145 : Rainbow PRISM.

  • Apple TV

    Disponible pour : Apple TV (2e génération) et modèles ultérieurs.

    Conséquence : l’affichage d’une page Web malveillante peut entraîner la fermeture inopinée de l’application ou l’exécution arbitraire de code.

    Description : libxml présentait plusieurs problèmes de corruption de la mémoire. Ces problèmes ont été résolus par la mise à jour de libxml vers la version 2.9.0.

    Référence CVE

    CVE-2011-3102 : Jüri Aedla.

    CVE-2012-0841

    CVE-2012-2807 : Jüri Aedla.

    CVE-2012-5134 : équipe de sécurité de Google Chrome (Jüri Aedla).

  • Apple TV

    Disponible pour : Apple TV (2e génération) et modèles ultérieurs.

    Conséquence : l’affichage d’une page Web malveillante peut entraîner la fermeture inopinée de l’application ou l’exécution arbitraire de code.

    Description : libxslt présentait plusieurs problèmes de corruption de la mémoire. Ces problèmes ont été résolus par la mise à jour de libxslt vers la version 1.1.28.

    Référence CVE

    CVE-2012-2825 : Nicolas Gregoire.

    CVE-2012-2870 : Nicolas Gregoire.

    CVE-2012-2871 : Kai Lu de FortiGuard Labs de Fortinet, Nicolas Gregoire.

  • Apple TV

    Disponible pour : Apple TV (2e génération) et modèles ultérieurs.

    Conséquence : la consultation d’un site Web malveillant peut entraîner la fermeture inopinée de l’application ou l’exécution arbitraire de code.

    Description : WebKit présentait plusieurs problèmes de corruption de la mémoire. Ces problèmes ont été résolus par une meilleure gestion de la mémoire.

    Référence CVE

    CVE-2013-0879 : Atte Kettunen d’OUSPG.

    CVE-2013-0991 : Jay Civelli de la communauté de développement Chromium.

    CVE-2013-0992 : l’équipe de sécurité de Google Chrome (Martin Barbella).

    CVE-2013-0993 : l’équipe de sécurité de Google Chrome (Inferno).

    CVE-2013-0994 : David German de Google.

    CVE-2013-0995 : l’équipe de sécurité de Google Chrome (Inferno).

    CVE-2013-0996 : l’équipe de sécurité de Google Chrome (Inferno).

    CVE-2013-0997 : Vitaliy Toropov en collaboration avec le programme Zero Day Initiative d’HP.

    CVE-2013-0998 : pa_kt en collaboration avec le programme Zero Day Initiative d’HP.

    CVE-2013-0999 : pa_kt en collaboration avec le programme Zero Day Initiative d’HP.

    CVE-2013-1000 : Fermin J. Serna de l’équipe de sécurité de Google.

    CVE-2013-1001 : Ryan Humenick.

    CVE-2013-1002 : Sergey Glazunov.

    CVE-2013-1003 : l’équipe de sécurité de Google Chrome (Inferno).

    CVE-2013-1004 : l’équipe de sécurité de Google Chrome (Martin Barbella).

    CVE-2013-1005 : l’équipe de sécurité de Google Chrome (Martin Barbella).

    CVE-2013-1006 : l’équipe de sécurité de Google Chrome (Martin Barbella).

    CVE-2013-1007 : l’équipe de sécurité de Google Chrome (Inferno).

    CVE-2013-1008 : Sergey Glazunov.

    CVE-2013-1010 : miaubiz.

    CVE-2013-1011

    CVE-2013-1037 : l’équipe de sécurité de Google Chrome.

    CVE-2013-1038 : l’équipe de sécurité de Google Chrome.

    CVE-2013-1039 : recherche personnelle dans le cadre du projet VCP iDefense.

    CVE-2013-1040 : l’équipe de sécurité de Google Chrome.

    CVE-2013-1041 : l’équipe de sécurité de Google Chrome.

    CVE-2013-1042 : l’équipe de sécurité de Google Chrome.

    CVE-2013-1043 : l’équipe de sécurité de Google Chrome.

    CVE-2013-1044 : Apple.

    CVE-2013-1045 : l’équipe de sécurité de Google Chrome.

    CVE-2013-1046 : l’équipe de sécurité de Google Chrome.

    CVE-2013-1047 : miaubiz.

    CVE-2013-2842 : Cyril Cattiaux.

    CVE-2013-5125 : l’équipe de sécurité de Google Chrome.

    CVE-2013-5126 : Apple.

    CVE-2013-5127 : l’équipe de sécurité de Google Chrome.

    CVE-2013-5128 : Apple.

Les informations se rapportant à des produits non fabriqués par Apple, ou à des sites Web indépendants qui ne sont ni contrôlés ni testés par Apple, sont fournies uniquement à titre indicatif et ne constituent aucune recommandation. Apple ne saurait être tenu pour responsable de tout problème lié à l’utilisation de tels sites ou produits tiers, ou à leurs performances. Apple ne garantit en aucune façon la fiabilité d’un site Web, ou l’exactitude des informations que ce dernier propose. L’utilisation d’Internet induit en effet des risques. Contactez le fournisseur pour obtenir des informations supplémentaires. Les autres noms de société et de produit peuvent constituer des marques déposées de leurs détenteurs respectifs.

Dernière modification:
Avez-vous trouvé cet article utile ?

Informations supplémentaires relatives à l’assistance produit

France (Français)