À propos des correctifs de sécurité d’iOS 9.2.1

Ce document décrit les correctifs de sécurité d’iOS 9.2.1.

Dans un souci de protection de ses clients, Apple s’interdit de divulguer, d’aborder ou de confirmer l’existence de failles de sécurité tant qu’une enquête approfondie n’a pas été effectuée et que des correctifs ou mises à jour ne sont pas disponibles. Pour obtenir des informations supplémentaires sur la sécurité produit d’Apple, consultez la page Web Sécurité produit d’Apple.

Pour en savoir plus sur la clé PGP de sécurité produit d’Apple, consultez l’article Comment utiliser la clé PGP du groupe de sécurité produit d’Apple.

Des références CVE sont utilisées, le cas échéant, pour répertorier les vulnérabilités et fournir des informations supplémentaires.

Pour obtenir des informations sur les autres mises à jour de sécurité, consultez l’article Mises à jour de sécurité Apple.

iOS 9.2.1

  • Images disque

    Disponible pour : iPhone 4s et modèles ultérieurs, iPod touch (5e génération) et modèles ultérieurs, iPad 2 et modèles ultérieurs.

    Conséquence : un utilisateur local peut être en mesure d’exécuter un code arbitraire avec des privilèges noyau.

    Description : un problème de corruption de la mémoire existait lors de l’analyse d’images disque. Ce problème a été résolu par une meilleure gestion de la mémoire.

    Référence CVE

    CVE-2016-1717 : Frank Graziano de la Yahoo! Pentest Team

  • IOHIDFamily

    Disponible pour : iPhone 4s et modèles ultérieurs, iPod touch (5e génération) et modèles ultérieurs, iPad 2 et modèles ultérieurs.

    Conséquence : un utilisateur local peut être en mesure d’exécuter un code arbitraire avec des privilèges noyau.

    Description : un problème de corruption de la mémoire existait dans l’API IOHIDFamily. Ce problème a été résolu par une meilleure gestion de la mémoire.

    Référence CVE

    CVE-2016-1719 : Ian Beer de Google Project Zero

  • IOKit

    Disponible pour : iPhone 4s et modèles ultérieurs, iPod touch (5e génération) et modèles ultérieurs, iPad 2 et modèles ultérieurs.

    Conséquence : un utilisateur local peut être en mesure d’exécuter un code arbitraire avec des privilèges noyau.

    Description : il existait un problème de corruption de la mémoire, qui a été résolu par une meilleure gestion de la mémoire.

    Référence CVE

    CVE-2016-1720 : Ian Beer de Google Project Zero

  • Noyau

    Disponible pour : iPhone 4s et modèles ultérieurs, iPod touch (5e génération) et modèles ultérieurs, iPad 2 et modèles ultérieurs.

    Conséquence : un utilisateur local peut être en mesure d’exécuter un code arbitraire avec des privilèges noyau.

    Description : il existait un problème de corruption de la mémoire, qui a été résolu par une meilleure gestion de la mémoire.

    Référence CVE

    CVE-2016-1721 : Ian Beer de Google Project Zero et Ju Zhu de Trend Micro

  • libxslt

    Disponible pour : iPhone 4s et modèles ultérieurs, iPod touch (5e génération) et modèles ultérieurs, iPad 2 et modèles ultérieurs.

    Conséquence : la consultation d’un site Web malveillant peut conduire à l’exécution arbitraire de code.

    Description : un problème de confusion au niveau du type existait dans libxslt. Ce problème a été résolu par une meilleure gestion de la mémoire.

    Référence CVE

    CVE-2015-7995 : puzzor

  • syslog

    Disponible pour : iPhone 4s et modèles ultérieurs, iPod touch (5e génération) et modèles ultérieurs, iPad 2 et modèles ultérieurs.

    Conséquence : un utilisateur local peut exécuter un code arbitraire avec des privilèges racine.

    Description : il existait un problème de corruption de la mémoire, qui a été résolu par une meilleure gestion de la mémoire.

    Référence CVE

    CVE-2016-1722 : Joshua J. Drake et Nikias Bassen de Zimperium zLabs

  • WebKit

    Disponible pour : iPhone 4s et modèles ultérieurs, iPod touch (5e génération) et modèles ultérieurs, iPad 2 et modèles ultérieurs.

    Conséquence : la consultation d’un site Web malveillant peut conduire à l’exécution arbitraire de code.

    Description : plusieurs problèmes de corruption de la mémoire existaient dans WebKit. Ces problèmes ont été résolus par une meilleure gestion de la mémoire.

    Référence CVE

    CVE-2016-1723 : Apple

    CVE-2016-1724 : Apple

    CVE-2016-1725 : Apple

    CVE-2016-1726 : Apple

    CVE-2016-1727 : Apple

  • WebKit CSS

    Disponible pour : iPhone 4s et modèles ultérieurs, iPod touch (5e génération) et modèles ultérieurs, iPad 2 et modèles ultérieurs.

    Conséquence : les sites Web peuvent savoir si un utilisateur a consulté un lien donné

    Description : la gestion du sélecteur CSS « a:visited button » présentait un problème de confidentialité lors de l’évaluation de la hauteur de l’élément conteneur. Ce problème a été résolu par une meilleure validation.

    Référence CVE

    CVE-2016-1728 : un chercheur anonyme (via Joe Vennix)

  • WebSheet

    Disponible pour : iPhone 4s et modèles ultérieurs, iPod touch (5e génération) et modèles ultérieurs, iPad 2 et modèles ultérieurs.

    Conséquence : un portail captif malveillant peut accéder aux cookies de l’utilisateur.

    Description : un problème permettait à certains portails captifs de lire ou d’écrire des cookies. Ce problème a été résolu par un dossier de cookies isolé pour tous les portails captifs.

    Référence CVE

    CVE-2016-1730 : Adi Sharabani et Yair Amit de Skycure

Les informations se rapportant à des produits non fabriqués par Apple, ou à des sites Web indépendants qui ne sont ni contrôlés ni testés par Apple, sont fournies uniquement à titre indicatif et ne constituent aucune recommandation. Apple ne saurait être tenu pour responsable de tout problème lié à l’utilisation de tels sites ou produits tiers, ou à leurs performances. Apple ne garantit en aucune façon la fiabilité d’un site Web, ou l’exactitude des informations que ce dernier propose. L’utilisation d’Internet induit en effet des risques. Contactez le fournisseur pour obtenir des informations supplémentaires. Les autres noms de société et de produit peuvent constituer des marques déposées de leurs détenteurs respectifs.

Date de publication: