À propos des correctifs de sécurité d’iOS 8.1.3

Ce document décrit les correctifs de sécurité d’iOS 8.1.3.

Dans un souci de protection de ses clients, Apple s’interdit de divulguer, d’aborder ou de confirmer l’existence de failles de sécurité tant qu’une enquête approfondie n’a pas été effectuée et que des correctifs ou mises à jour ne sont pas disponibles. Pour obtenir des informations supplémentaires sur la sécurité produit d’Apple, consultez le site Web Sécurité produit d’Apple.

Pour en savoir plus sur la clé PGP de sécurité produit d’Apple, consultez l’article Comment utiliser la clé PGP du groupe de sécurité produit d’Apple.

Des références CVE sont utilisées, le cas échéant, pour répertorier les vulnérabilités et fournir des informations supplémentaires.

Pour obtenir des informations supplémentaires sur les autres mises à jour de sécurité, consultez l’article Mises à jour de sécurité Apple.

iOS 8.1.3

  • AppleFileConduit

    Disponible pour : iPhone 4s et modèles ultérieurs, iPod touch (5e génération) et modèles ultérieurs, iPad 2 et modèles ultérieurs.

    Conséquence : l’utilisation d’une commande afc malveillante peut permettre l’accès à des sections protégées du système de fichiers.

    Description : le mécanisme de liaison symbolique de la commande afc présentait une vulnérabilité. Ce problème a été résolu par l’ajout de vérifications supplémentaires au niveau des chemins.

    Référence CVE

    CVE-2014-4480 : TaiG Jailbreak Team.

  • CoreGraphics

    Disponible pour : iPhone 4s et modèles ultérieurs, iPod touch (5e génération) et modèles ultérieurs, iPad 2 et modèles ultérieurs.

    Conséquence : l’ouverture d’un fichier PDF malveillant peut entraîner la fermeture inopinée de l’application ou l’exécution arbitraire de code.

    Description : un problème de dépassement d’entier existait au niveau de la gestion des fichiers PDF. Ce problème a été résolu par une meilleure vérification des limites.

    Référence CVE

    CVE-2014-4481 : Felipe Andres Manzano de Binamuse VRT, via le programme iSIGHT Partners GVP.

  • dyld

    Disponible pour : iPhone 4s et modèles ultérieurs, iPod touch (5e génération) et modèles ultérieurs, iPad 2 et modèles ultérieurs.

    Conséquence : un utilisateur local peut être en mesure d’exécuter un code non signé.

    Description : un problème de gestion de mode existait au niveau de la prise en charge de fichiers exécutables Mach-O avec segments se chevauchant. Ce problème a été résolu par une meilleure validation de la taille des segments.

    Référence CVE

    CVE-2014-4455 : TaiG Jailbreak Team.

  • FontParser

    Disponible pour : iPhone 4s et modèles ultérieurs, iPod touch (5e génération) et modèles ultérieurs, iPad 2 et modèles ultérieurs.

    Conséquence : l’ouverture d’un fichier PDF malveillant peut entraîner la fermeture inopinée de l’application ou l’exécution arbitraire de code.

    Description : la gestion des fichiers de police présentait un problème de dépassement de la mémoire tampon. Ce problème a été résolu par une meilleure vérification des limites.

    Référence CVE

    CVE-2014-4483 : Apple.

  • FontParser

    Disponible pour : iPhone 4s et modèles ultérieurs, iPod touch (5e génération) et modèles ultérieurs, iPad 2 et modèles ultérieurs.

    Conséquence : le traitement d’un fichier .dfont malveillant peut entraîner la fermeture inopinée de l’application ou l’exécution arbitraire de code.

    Description : la gestion des fichiers .dfont présentait un problème de corruption de la mémoire. Ce problème a été résolu par une meilleure vérification des limites.

    Référence CVE

    CVE-2014-4484 : Gaurav Baruah en collaboration avec le programme Zero Day Initiative d’HP.

  • Foundation

    Disponible pour : iPhone 4s et modèles ultérieurs, iPod touch (5e génération) et modèles ultérieurs, iPad 2 et modèles ultérieurs.

    Conséquence : l’ouverture d’un fichier XML malveillant peut entraîner la fermeture inopinée de l’application ou l’exécution arbitraire de code.

    Description : l’analyseur XML présentait un problème de dépassement de la mémoire tampon. Ce problème a été résolu par une meilleure vérification des limites.

    Référence CVE

    CVE-2014-4485 : Apple.

  • IOAcceleratorFamily

    Disponible pour : iPhone 4s et modèles ultérieurs, iPod touch (5e génération) et modèles ultérieurs, iPad 2 et modèles ultérieurs.

    Conséquence : une application malveillante peut exécuter un code arbitraire avec des privilèges système.

    Description : un problème de déréférencement de pointeurs null existait au niveau de la gestion, par IOAcceleratorFamily, des listes de ressources. Ce problème a été résolu par la suppression des codes non requis.

    Référence CVE

    CVE-2014-4486 : Ian Beer de Google Project Zero.

  • IOHIDFamily

    Disponible pour : iPhone 4s et modèles ultérieurs, iPod touch (5e génération) et modèles ultérieurs, iPad 2 et modèles ultérieurs.

    Conséquence : une application malveillante peut exécuter un code arbitraire avec des privilèges système.

    Description : un problème de dépassement de la mémoire tampon affectait IOHIDFamily. Ce problème a été résolu par une meilleure validation de la taille.

    Référence CVE

    CVE-2014-4487 : TaiG Jailbreak Team.

  • IOHIDFamily

    Disponible pour : iPhone 4s et modèles ultérieurs, iPod touch (5e génération) et modèles ultérieurs, iPad 2 et modèles ultérieurs.

    Conséquence : une application malveillante peut exécuter un code arbitraire avec des privilèges système.

    Description : un problème de validation existait au niveau de la gestion, par IOHIDFamily, des métadonnées liées aux files d’attente de ressources. Ce problème a été résolu par une meilleure validation des métadonnées.

    Référence CVE

    CVE-2014-4488 : Apple.

  • IOHIDFamily

    Disponible pour : iPhone 4s et modèles ultérieurs, iPod touch (5e génération) et modèles ultérieurs, iPad 2 et modèles ultérieurs.

    Conséquence : une application malveillante peut exécuter un code arbitraire avec des privilèges système.

    Description : un problème de déréférencement de pointeurs null existait au niveau de la gestion, par IOHIDFamily, des files d’attente d’événements. Ce problème a été résolu par une meilleure validation.

    Référence CVE

    CVE-2014-4489 : @beist.

  • iTunes Store

    Disponible pour : iPhone 4s et modèles ultérieurs, iPod touch (5e génération) et modèles ultérieurs, iPad 2 et modèles ultérieurs.

    Conséquence : un site Web peut être en mesure d’ignorer les restrictions applicables à la sandbox lors de l’utilisation de l’iTunes Store.

    Description : un problème existait au niveau de la gestion des URL redirigées depuis Safari en direction de l’iTunes Store, et pouvait permettre à un site Web malveillant d’ignorer les restrictions applicables à la sandbox de Safari. Ce problème a été résolu par un meilleur filtrage des URL ouvertes depuis l’iTunes Store.

    Référence CVE

    CVE-2014-8840 : lokihardt@ASRT en collaboration avec le programme Zero Day Initiative d’HP.

  • Kerberos

    Disponible pour : iPhone 4s et modèles ultérieurs, iPod touch (5e génération) et modèles ultérieurs, iPad 2 et modèles ultérieurs.

    Conséquence : une application malveillante peut exécuter un code arbitraire avec des privilèges système.

    Description : avec la bibliothèque libgssapi Kerberos, un jeton de contexte était fourni, et un pointeur instable s’affichait. Ce problème a été résolu par une meilleure gestion des états.

    Référence CVE

    CVE-2014-5352

  • Noyau

    Disponible pour : iPhone 4s et modèles ultérieurs, iPod touch (5e génération) et modèles ultérieurs, iPad 2 et modèles ultérieurs.

    Conséquence : des applications iOS malveillantes ou corrompues peuvent être en mesure de déterminer des adresses du noyau.

    Description : un problème de divulgation d’informations se produisait au niveau de la gestion des API dans le cadre des extensions de noyau. Les réponses contenant une clé OSBundleMachOHeaders pouvaient inclure des adresses du noyau. Ceci permettait notamment de contourner le système de protection de la randomisation de la disposition de l’espace d’adressage. Ce problème a été résolu par l’annulation du glissement des adresses avant de les renvoyer.

    Référence CVE

    CVE-2014-4491 : @PanguTeam, Stefan Esser.

  • Noyau

    Disponible pour : iPhone 4s et modèles ultérieurs, iPod touch (5e génération) et modèles ultérieurs, iPad 2 et modèles ultérieurs.

    Conséquence : une application malveillante peut exécuter un code arbitraire avec des privilèges système.

    Description : un problème existait au niveau du sous-système lié à la mémoire partagée du noyau, et permettait à un attaquant d’écrire des données sur celle-ci (alors qu’elle ne devait normalement être qu’en lecture seule). Ce problème a été résolu par une vérification plus poussée des permissions liées à la mémoire partagée.

    Référence CVE

    CVE-2014-4495 : Ian Beer de Google Project Zero.

  • Noyau

    Disponible pour : iPhone 4s et modèles ultérieurs, iPod touch (5e génération) et modèles ultérieurs, iPad 2 et modèles ultérieurs.

    Conséquence : des applications iOS malveillantes ou corrompues peuvent être en mesure de déterminer des adresses du noyau.

    Description : l’interface mach_port_kobject permettait la divulgation d’adresses de noyau et d’une valeur de permutation liée à la mémoire tampon, ce qui pouvait faciliter le contournement du processus de protection caractérisé par la randomisation de la disposition de l’espace d’adressage. Ce problème a été résolu par la désactivation de l’interface mach_port_kobject dans les configurations de production.

    Référence CVE

    CVE-2014-4496 : TaiG Jailbreak Team.

  • libnetcore

    Disponible pour : iPhone 4s et modèles ultérieurs, iPod touch (5e génération) et modèles ultérieurs, iPad 2 et modèles ultérieurs.

    Conséquence : une application douteuse et placée dans la sandbox peut entraîner la réalisation d’opérations malveillantes par le démon networkd.

    Description : plusieurs problèmes liés à une confusion en matière de type existaient au niveau de la gestion, par networkd, des communications inter-processus. Via l’envoi d’un message malveillant à networkd, il pouvait être possible d’entraîner l’exécution arbitraire de code. Ce problème a été résolu par une vérification supplémentaire des types.

    Référence CVE

    CVE-2014-4492 : Ian Beer de Google Project Zero.

  • MobileInstallation

    Disponible pour : iPhone 4s et modèles ultérieurs, iPod touch (5e génération) et modèles ultérieurs, iPad 2 et modèles ultérieurs.

    Conséquence : une application malveillante peut être en mesure de contrôler le conteneur local lié aux applications déjà présentes sur un appareil.

    Description : une vulnérabilité existait au niveau du processus d’installation des applications. Ce problème a été résolu en empêchant le remplacement d’applications existantes par des applications d’entreprise, dans des scénarios spécifiques.

    Référence CVE

    CVE-2014-4493 : Hui Xue et Tao Wei de FireEye, Inc.

  • Springboard

    Disponible pour : iPhone 4s et modèles ultérieurs, iPod touch (5e génération) et modèles ultérieurs, iPad 2 et modèles ultérieurs.

    Conséquence : les applications signées par des entreprises peuvent être lancées sans que l’utilisateur n’ait besoin de confirmer leur niveau de confiance.

    Description : l’invitation à confirmer le niveau de confiance d’une application signée par une entreprise, lors de sa première ouverture, ne s’effectuait pas toujours de manière fiable. Ce problème a été résolu par une meilleure validation des signatures par code.

    Référence CVE

    CVE-2014-4494 : Song Jin, Hui Xue et Tao Wei de FireEye, Inc.

  • WebKit

    Disponible pour : iPhone 4s et modèles ultérieurs, iPod touch (5e génération) et modèles ultérieurs, iPad 2 et modèles ultérieurs.

    Conséquence : la consultation d’un site Web incluant du contenu malveillant peut entraîner une utilisation détournée de l’interface utilisateur.

    Description : un problème de détournement de l’interface utilisateur affectait la gestion des limites applicables aux barres de défilement. Ce problème a été résolu par une meilleure vérification des limites.

    Référence CVE

    CVE-2014-4467 : Jordan Milne.

  • WebKit

    Disponible pour : iPhone 4s et modèles ultérieurs, iPod touch (5e génération) et modèles ultérieurs, iPad 2 et modèles ultérieurs.

    Conséquence : les feuilles de style sont chargées au niveau de plusieurs origines, ce qui peut permettre l’exfiltration de données.

    Description : un fichier SVG chargé dans un élément img pouvait être chargé sous la forme d’un fichier CSS au niveau de plusieurs origines. Ce problème a été résolu par un meilleur blocage des références CSS externes dans les fichiers SVG.

    Référence CVE

    CVE-2014-4465 : Rennie deGraaf d’iSEC Partners.

  • WebKit

    Disponible pour : iPhone 4s et modèles ultérieurs, iPod touch (5e génération) et modèles ultérieurs, iPad 2 et modèles ultérieurs.

    Conséquence : la consultation d’un site Web malveillant peut entraîner la fermeture inopinée de l’application ou l’exécution arbitraire de code.

    Description : WebKit présentait plusieurs problèmes de corruption de la mémoire. Ces problèmes ont été résolus par une meilleure gestion de la mémoire.

    Référence CVE

    CVE-2014-3192 : cloudfuzzer.

    CVE-2014-4459

    CVE-2014-4466 : Apple.

    CVE-2014-4468 : Apple.

    CVE-2014-4469 : Apple.

    CVE-2014-4470 : Apple.

    CVE-2014-4471 : Apple.

    CVE-2014-4472 : Apple.

    CVE-2014-4473 : Apple.

    CVE-2014-4474 : Apple.

    CVE-2014-4475 : Apple.

    CVE-2014-4476 : Apple.

    CVE-2014-4477 : lokihardt@ASRT en collaboration avec le programme Zero Day Initiative d’HP.

    CVE-2014-4479 : Apple.

Les informations se rapportant à des produits non fabriqués par Apple, ou à des sites Web indépendants qui ne sont ni contrôlés ni testés par Apple, sont fournies uniquement à titre indicatif et ne constituent aucune recommandation. Apple ne saurait être tenu pour responsable de tout problème lié à l’utilisation de tels sites ou produits tiers, ou à leurs performances. Apple ne garantit en aucune façon la fiabilité d’un site Web, ou l’exactitude des informations que ce dernier propose. L’utilisation d’Internet induit en effet des risques. Contactez le fournisseur pour obtenir des informations supplémentaires. Les autres noms de société et de produit peuvent constituer des marques déposées de leurs détenteurs respectifs.

Date de publication: