Logic Pro X: Réglages de partition généraux

This article has been archived and is no longer updated by Apple.
Réglages de partition généraux

Les réglages de partition généraux permettent de définir des options générales de mise en forme telles que les marges, l’espacement entre les notes, le nombre de mesures par ligne, etc.

Figure. Réglages de partition généraux.

Lorsque l’option Afficher les outils avancés est sélectionnée dans la sous-fenêtre des préférences avancées, les préférences suivantes sont disponibles :

  • Champs Marge supérieure, Marge inférieure, Marge de gauche et Marge de droite : ces valeurs indiquent la distance (en cm ou en pouces) entre les marges et la bordure extérieure de la zone imprimable sur la page. Une valeur de type « Marge supérieure de 0,0 pouces » signifie que l’impression commence aussi près du bord supérieur du papier que le gestionnaire d’imprimante sélectionné le permet. Cela signifie également que la taille de la zone imprimable peut varier d’une imprimante à l’autre, bien que la différence reste minime.

  • Case « Ajouter un espace pour les crochets » : crée un espace supplémentaire entre la ligne de la marge de gauche et le début des portées, pour y insérer crochets et accolades. Si la case est décochée, les portées sont directement alignées sur la marge de gauche.

  • Case Marges alternées : si cette case est cochée, les réglages des marges de gauche et de droite sont inversés une page sur deux. Cette inversion peut s’avérer très pratique si vous envisagez de relier une partition comme un livre : la marge intérieure doit généralement être légèrement plus importante que la marge extérieure. Il est également possible que le contraire soit préférable, par exemple lorsque vous avez besoin de plus de place pour pouvoir ajouter des remarques sur la partition au fur et à mesure.

  • Champ « Espace de l’en-tête » : définit la hauteur réservée aux en-têtes, entre la marge supérieure de la première page et la marge supérieure de la première portée de la page (conformément au style de portée défini).

    Remarque : Les objets texte insérés directement dans cette zone deviennent automatiquement des éléments de texte global et apparaissent sous forme d’en-tête dans tous les jeux de partitions (partitions et morceaux).

    Vous pouvez également modifier cette valeur directement dans la partition, en faisant glisser la ligne violette au-dessus de la première portée.

  • Champ « Distance entre les lignes » : définit la distance verticale supplémentaire entre les systèmes de portée (une portée simple, plusieurs portées ou des portées entre crochets peuvent constituer un système) de la même page. Cette option s’applique aux partitions dans leur ensemble, ainsi qu’aux sections de portée individuelles.

  • Champ « Nombre maximal de mesures par ligne » : ce paramètre peut s’avérer utile lorsque vous utilisez des valeurs d’espacement faibles (consultez ci-après), pour éviter qu’un trop grand nombre de mesures soit affiché sur une même ligne. La valeur indiquée ici limite le nombre de mesures pouvant être affichées par ligne.

    Remarque : Ce réglage peut être annulé par l’utilisation de l’outil Style pour modifier les sauts de ligne.

  • Champ Espace constant : détermine la distance horizontale entre les notes, laquelle influe sur celle d’une note à l’autre indépendamment de la valeur rythmique.

  • Champ Espacement proportionnel : détermine la distance horizontale entre les notes, en prenant la durée des notes en considération.

    Si vous utilisez uniquement le réglage Espace proportionnel (et définissez le réglage Espace constant sur 0), chaque mesure se voit attribuée le même espace horizontal. Une ronde utilise autant d’espace que quatre noires. Dans le cas contraire (valeur constante élevée, valeur proportionnelle égale à 0), la distance entre une note et la suivante est toujours la même, quelle que soit la durée des notes. Une blanche utilise autant d’espace qu’une croche. D’autres facteurs, tels que les articulations accidentelles, les liaisons, etc., sont également pris en compte pour le calcul des distances entre les notes.

  • Champ « Espace entre les slashs » : il s’agit du paramètre de distance pour les slashs (employés dans les styles de portée qui affichent des slashs de temps au lieu de silences automatiques). Ce champ est particulièrement important au moment d’insérer des notes dans les portées affichant les slashs. Les styles musicaux tels que le funk, par exemple, utilisent beaucoup de double-croches, vous serez donc probablement amené à choisir une distance entre les slashs plus importante que pour des musiques qui utilisent au maximum des croches. De cette façon, les relations proprement dites entre les notes et les passages (ne contenant que des slashs et des symboles d’accord) peuvent être conservées.

  • Champs « Facteur d’inclinaison des ligatures », « Inclinaison minimale » et « Inclinaison maximale » : Ces trois paramètres concernent l’angle d’inclinaison des ligatures. Comme dans le cas de l’espacement, ces paramètres fonctionnent ensemble. Vous devez parvenir à des réglages appropriés en essayant différentes combinaisons. Les réglages finaux varient, en fonction du style de musique mais aussi de vos préférences personnelles.

    • Champ Facteur d’inclinaison des ligatures : détermine le degré d’inclinaison des ligatures, par rapport aux intervalles des notes reliées à ces ligatures.

    • Champ Inclinaison minimale : détermine l’intervalle de notes minimal entraînant une inclinaison des ligatures.

    • Champ Inclinaison maximale : détermine l’angle d’inclinaison maximal pour les ligatures.

    Ces paramètres sont spécifiques à chaque situation de partition, c’est pourquoi aucun réglage explicite ne peut être fourni. Là encore, il est essentiel de tester différentes combinaisons lorsque vous travaillez sur le style final d’un morceau.

  • Champ « Position par défaut de la pédale » : détermine la position verticale des symboles de pédale automatiques (créés lorsque vous utilisez la pédale de sustain MIDI lors d’un enregistrement en temps réel). Si ce paramètre est défini sur zéro, les événements de pédale Sustain MIDI enregistrés sont masqués sur la partition. Les marques de pédale que vous insérez manuellement depuis la palette des symboles ne sont pas affectées par ce paramètre.

  • Case « Portées simples “libres” » : affiche les portées simples sans la barre verticale au début (à gauche de la clé).

  • Case « Justifier la dernière portée » : rallonge la dernière ligne (le dernier système de portée, dans une partition intégrale) jusqu’à la marge de droite de la page.

  • Case « Symboles de répétition alternés » : si la case est cochée, tous les signes de reprise du projet s’affichent entre crochets comme ceux que l’on retrouve sur des partitions imprimées classiques.

  • Case « Masquer les notes en muet » : exclut les notes en muet de l’affichage de la partition. Si la case est décochée, les notes silencieuses s’affichent dans la partition, même si elles ne sont pas audibles lors de la lecture MIDI.

  • Case « Masquer les régions en muet » : exclut les régions en muet de l’affichage de la partition. Si la case est décochée, les régions silencieuses s’affichent dans la partition, même si elles ne sont pas audibles lors de la lecture MIDI.

  • Case « Masquer les pistes en muet » : exclut les pistes en muet de l’affichage de la partition. Si la case est décochée, les pistes silencieuses s’affichent dans la partition, même si elles ne sont pas audibles lors de la lecture MIDI.

  • Menu local Choix de police : vous permet de choisir l’une des polices de partition (symboles) installées, comme Sonata par exemple.

  • Case Espacement et positionnement spécifique à la police : si la case est cochée, l’éditeur de partition affiche des symboles avec un espacement et un positionnement propres à la police de symboles choisie.

  • Bouton Préférences de partition : ouvre la fenêtre correspondante.

Lorsque les options de partition supplémentaires sont sélectionnées dans la fenêtre des préférences avancées, les préférences suivantes sont disponibles :

  • Case « Autoriser l’édition d’alias/de boucle » : active ou désactive l’édition des alias/boucles.

  • Case « Remplir les blancs » : comble les espaces entre les régions pour afficher une portée continue.

  • Menu local Brève : permet de choisir parmi quatre formes de notes brèves, ainsi que le réglage par défaut sans brève (qui désactive toutes les notes brèves).

Published Date: 12 sept. 2019
Helpful?