À propos des correctifs de sécurité de macOS Mojave 10.14

Ce document décrit les correctifs de sécurité de macOS Mojave 10.14.

À propos des mises à jour de sécurité Apple

Dans un souci de protection de ses clients, Apple s’interdit de divulguer, d’aborder ou de confirmer l’existence de failles de sécurité tant qu’une enquête n’a pas été effectuée et que des correctifs ou mises à jour ne sont pas disponibles. Les mises à jour récentes sont répertoriées sur la page Mises à jour de sécurité Apple.

Pour obtenir plus d’informations en matière de sécurité, consultez la page consacrée à la sécurité des produits Apple. Vous pouvez chiffrer les communications avec Apple à l’aide de la clé PGP du groupe de sécurité produit d’Apple.

Les documents de sécurité Apple répertorient les vulnérabilités par référence CVE dans la mesure du possible.

macOS Mojave 10.14

Publié le 24 septembre 2018

Bluetooth

Disponible pour : iMac (21,5 pouces, fin 2012), iMac (27 pouces, fin 2012), iMac (21,5 pouces, fin 2013), iMac (21,5 pouces, mi-2014), iMac (Retina 5K, 27 pouces, fin 2014), iMac (21,5 pouces, fin 2015), Mac mini (mi-2011), Mac mini Server (mi-2011), Mac mini (fin 2012), Mac mini Server (fin 2012), Mac mini (fin 2014), Mac Pro (fin 2013), MacBook Air (11 pouces, mi-2011), MacBook Air (13 pouces, mi-2011), MacBook Air (11 pouces, mi-2012), MacBook Air (13 pouces, mi-2012), MacBook Air (11 pouces, mi-2013), MacBook Air (13 pouces, mi-2013), MacBook Air (11 pouces, début 2015), MacBook Air (13 pouces, début 2015), MacBook Pro (13 pouces, mi-2012), MacBook Pro (15 pouces, mi-2012), MacBook Pro (Retina, 13 pouces, début 2013), MacBook Pro (Retina, 15 pouces, début 2013), MacBook Pro (Retina, 13 pouces, fin 2013) et MacBook Pro (Retina, 15 pouces, fin 2013)

Conséquence : un attaquant bénéficiant d’une position privilégiée sur le réseau peut intercepter le trafic du réseau Bluetooth.

Description : le Bluetooth présentait un problème de validation des entrées. Ce problème a été résolu grâce à une meilleure validation des entrées.

CVE-2018-5383 : Lior Neumann et Eli Biham

 

Les mises à jour ci-dessous sont disponibles pour les modèles de Mac suivants : MacBook (début 2015 et modèles ultérieurs), MacBook Air (mi-2012 et modèles ultérieurs), MacBook Pro (mi-2012 et modèles ultérieurs), Mac mini (fin 2012 et modèles ultérieurs), iMac (fin 2012 et modèles ultérieurs), iMac Pro (tous les modèles), Mac Pro (modèles de fin 2013, mi-2010 et mi-2012 dotés d’un processeur graphique recommandé compatible avec Metal, tel que MSI Gaming Radeon RX 560 ou Sapphire Radeon Pulse RX 580)

afpserver

Impact : un attaquant distant peut attaquer des serveurs AFP via des clients HTTP.

Description : un problème de validation des entrées a été résolu grâce à une meilleure validation des entrées.

CVE-2018-4295 : Jianjun Chen (@whucjj) de l’université Tsinghua et UC Berkeley

Entrée ajoutée le 30 octobre 2018

App Store

Conséquence : une application malveillante peut être en mesure de déterminer l’identifiant Apple du propriétaire de l’ordinateur.

Description : un problème d’autorisations existait au niveau de la gestion de l’identifiant Apple. Ce problème a été résolu par une amélioration des contrôles d’accès.

CVE-2018-4324 : Sergii Kryvoblotskyi de MacPaw Inc.

AppleGraphicsControl

Conséquence : une application peut être en mesure de lire la mémoire restreinte.

Description : un problème de validation a été résolu par un meilleur nettoyage des entrées.

CVE-2018-4417 : Lee de l’Information Security Lab, Université de Yonsei, en collaboration avec le programme Zero Day Initiative de Trend Micro

Entrée ajoutée le 30 octobre 2018

Coupe-feu applicatif

Conséquence : un processus sandboxé peut contourner les restrictions sandbox.

Description : un problème de configuration a été résolu par des restrictions supplémentaires.

CVE-2018-4353 : Abhinav Bansal de LinkedIn Inc.

Entrée mise à jour le 30 octobre 2018

APR

Conséquence : différents problèmes de dépassement de la mémoire tampon existaient dans Perl

Description : différents problèmes dans Perl ont été résolus par une meilleure gestion de la mémoire.

CVE-2017-12613 : Craig Young de Tripwire VERT

CVE-2017-12618 : Craig Young de Tripwire VERT

Entrée ajoutée le 30 octobre 2018

ATS

Conséquence : une application malveillante peut permettre l’augmentation des privilèges.

Description : un problème de corruption de la mémoire a été résolu par une meilleure validation des entrées.

CVE-2018-4411 : Lilang Wu Moony Li de Trend Micro en collaboration avec le programme Zero Day Initiative de Trend Micro

Entrée ajoutée le 30 octobre 2018

ATS

Conséquence : une application peut être en mesure de lire la mémoire restreinte.

Description : un problème de lecture hors limites a été résolu par une meilleure vérification des limites.

CVE-2018-4308 : Mohamed Ghannam (@_simo36)

Entrée ajoutée le 30 octobre 2018

Déverrouillage automatique

Conséquence : une application malveillante peut être en mesure d’accéder aux identifiants Apple d’utilisateurs locaux.

Description : un problème de validation se produisait au cours de la vérification des droits. Ce problème a été résolu par une amélioration de la validation des droits.

CVE-2018-4321 : Min (Spark) Zheng et Xiaolong Bai d’Alibaba Inc.

CFNetwork

Conséquence : une application peut être en mesure d’exécuter du code arbitraire avec des privilèges système.

Description : un problème de corruption de la mémoire a été résolu par une meilleure gestion de cette dernière.

CVE-2018-4126 : Bruno Keith (@bkth_) en collaboration avec le programme Zero Day Initiative de Trend Micro

Entrée ajoutée le 30 octobre 2018

CoreFoundation

Conséquence : une application malveillante peut permettre l’augmentation des privilèges.

Description : un problème de corruption de la mémoire a été résolu par une meilleure validation des entrées.

CVE-2018-4412 : centre national de cybersécurité du Royaume-Uni (NCSC)

Entrée ajoutée le 30 octobre 2018

CoreFoundation

Conséquence : il est possible qu’une application obtienne des privilèges élevés.

Description : un problème de corruption de la mémoire a été résolu par une meilleure validation des entrées.

CVE-2018-4414 : centre national de cybersécurité du Royaume-Uni (NCSC)

Entrée ajoutée le 30 octobre 2018

CoreText

Conséquence : le traitement d’un fichier texte malveillant peut entraîner l’exécution arbitraire de code.

Description : un problème d’utilisation de mémoire libérée a été résolu par une meilleure gestion de la mémoire.

CVE-2018-4347 : un chercheur anonyme

Entrée ajoutée le 30 octobre 2018

Crash Reporter

Conséquence : une application peut être en mesure de lire la mémoire restreinte.

Description : un problème de validation a été résolu par un meilleur nettoyage des entrées.

CVE-2018-4333 : Brandon Azad

CUPS

Conséquence : dans certaines configurations, un attaquant distant peut être en mesure de remplacer le contenu d’un message du serveur d’impression par du contenu arbitraire.

Description : un problème d’injection a été résolu par une meilleure validation.

CVE-2018-4153 : Michael Hanselmann de hansmi.ch

Entrée ajoutée le 30 octobre 2018

CUPS

Conséquence : un attaquant bénéficiant d’une position privilégiée peut provoquer un déni de service.

Description : un problème de déni de service a été résolu par une meilleure validation.

CVE-2018-4406 : Michael Hanselmann de hansmi.ch

Entrée ajoutée le 30 octobre 2018

Dictionnaire

Conséquence : l’analyse d’un fichier de dictionnaire malveillant peut mener à la divulgation des informations utilisateur.

Description : un problème de validation permettait l’accès aux fichiers locaux. Ce problème a été résolu par un nettoyage des entrées.

CVE-2018-4346 : Wojciech Reguła (@_r3ggi) de SecuRing

Entrée ajoutée le 30 octobre 2018

Grand Central Dispatch

Conséquence : une application peut être en mesure d’exécuter du code arbitraire avec des privilèges système.

Description : un problème de corruption de la mémoire a été résolu par une meilleure gestion de cette dernière.

CVE-2018-4426 : Brandon Azad

Entrée ajoutée le 30 octobre 2018

Heimdal

Conséquence : une application peut être en mesure d’exécuter du code arbitraire avec des privilèges système.

Description : un problème de corruption de la mémoire a été résolu par une meilleure gestion de cette dernière.

CVE-2018-4331 : Brandon Azad

CVE-2018-4332 : Brandon Azad

CVE-2018-4343 : Brandon Azad

Entrée ajoutée le 30 octobre 2018

Hyperviseur

Conséquence : les systèmes dotés de microprocesseurs utilisant l’exécution spéculative et les traductions d’adresses sont susceptibles d’autoriser des divulgations non autorisées d’informations stockées dans le cache de données L1 à un attaquant disposant d’un accès utilisateur local avec privilège d’invité OS via une erreur de page terminal et une analyse par canal auxiliaire.

Description : un problème de divulgation d’informations a été résolu par la réinitialisation du cache de données L1 à l’entrée de la machine virtuelle.

CVE-2018-3646 : Baris Kasikci, Daniel Genkin, Ofir Weisse et Thomas F. Wenisch de l’Université du Michigan, Mark Silberstein et Marina Minkin de Technion, Raoul Strackx, Jo Van Bulck et Frank Piessens de la KU Leuven, Rodrigo Branco, Henrique Kawakami, Ke Sun et Kekai Hu d’Intel Corporation, Yuval Yarom de l’Université d’Adelaide

Entrée ajoutée le 30 octobre 2018

iBooks

Conséquence : l’analyse d’un fichier iBooks malveillant peut mener à la divulgation des informations utilisateur.

Description : un problème de configuration a été résolu par des restrictions supplémentaires.

CVE-2018-4355 : evi1m0 de la Bilibili Security Team

Entrée ajoutée le 30 octobre 2018

Gestionnaire Intel Graphics

Conséquence : une application peut être en mesure de lire la mémoire restreinte.

Description : un problème de validation a été résolu par un meilleur nettoyage des entrées.

CVE-2018-4396 : Yu Wang de Didi Research America

CVE-2018-4418 : Yu Wang de Didi Research America

Entrée ajoutée le 30 octobre 2018

Gestionnaire Intel Graphics

Conséquence : une application peut être en mesure de lire la mémoire restreinte.

Description : un problème d’initialisation de la mémoire a été résolu par une meilleure gestion de cette dernière.

CVE-2018-4351 : Appology Team @ Theori en collaboration avec le programme Zero Day Initiative de Trend Micro

Entrée ajoutée le 30 octobre 2018

Gestionnaire Intel Graphics

Conséquence : une application peut être en mesure d’exécuter du code arbitraire avec des privilèges système.

Description : un problème de corruption de la mémoire a été résolu par une meilleure validation des entrées.

CVE-2018-4350 : Yu Wang de Didi Research America

Entrée ajoutée le 30 octobre 2018

Gestionnaire Intel Graphics

Conséquence : une application peut être en mesure d’exécuter du code arbitraire avec des privilèges système.

Description : un problème de corruption de la mémoire a été résolu par une meilleure gestion de cette dernière.

CVE-2018-4334 : Ian Beer de Google Project Zero

Entrée ajoutée le 30 octobre 2018

IOHIDFamily

Conséquence : une application malveillante peut être en mesure d’exécuter du code arbitraire avec des privilèges liés au noyau.

Description : un problème de corruption de la mémoire a été résolu par une meilleure validation des entrées

CVE-2018-4408 : Ian Beer de Google Project Zero

Entrée ajoutée le 30 octobre 2018

IOKit

Conséquence : une application malveillante peut être en mesure de sortir de sa sandbox.

Description : un problème de corruption de la mémoire a été résolu par une meilleure gestion de cette dernière.

CVE-2018-4341 : Ian Beer de Google Project Zero

CVE-2018-4354 : Ian Beer de Google Project Zero

Entrée ajoutée le 30 octobre 2018

IOKit

Conséquence : une application peut exécuter du code arbitraire avec des privilèges liés au noyau.

Description : un problème de corruption de la mémoire a été résolu par une meilleure gestion des états.

CVE-2018-4383 : Apple

Entrée ajoutée le 30 octobre 2018

IOUserEthernet

Conséquence : une application peut exécuter un code arbitraire avec des privilèges liés au noyau.

Description : un problème de corruption de la mémoire a été résolu par une meilleure gestion de cette dernière.

CVE-2018-4401 : Apple

Entrée ajoutée le 30 octobre 2018

Noyau

Conséquence : une application malveillante peut divulguer des données sensibles.

Description : des appels d’API privilégiés présentaient un problème d’accès. Ce problème a été résolu par des restrictions supplémentaires.

CVE-2018-4399 : Fabiano Anemone (@anoane)

Entrée ajoutée le 30 octobre 2018

Noyau

Conséquence : un attaquant bénéficiant d’une position privilégiée sur le réseau peut provoquer l’exécution arbitraire de code.

Description : un problème de corruption de la mémoire a été résolu par une meilleure validation.

CVE-2018-4407 : Kevin Backhouse de Semmle Ltd.

Entrée ajoutée le 30 octobre 2018

Noyau

Conséquence : une application peut exécuter un code arbitraire avec des privilèges liés au noyau.

Description : un problème de corruption de la mémoire a été résolu par une meilleure gestion de cette dernière.

CVE-2018-4336 : Brandon Azad

CVE-2018-4337 : Ian Beer de Google Project Zero

CVE-2018-4340 : Mohamed Ghannam (@_simo36)

CVE-2018-4344 : centre national de cybersécurité du Royaume-Uni (NCSC)

CVE-2018-4425 : cc en collaboration avec le programme Zero Day Initiative de Trend Micro, Juwei Lin (@panicaII) de Trend Micro en collaboration avec le programme Zero Day Initiative de Trend Micro

Entrée mise à jour le 30 octobre 2018

LibreSSL

Conséquence : libressl présentait plusieurs problèmes qui ont été résolus dans cette mise à jour.

Description : plusieurs problèmes ont été résolus par la mise à jour vers la version 2.6.4 de libressl.

CVE-2015-3194

CVE-2015-5333

CVE-2015-5334

CVE-2016-702

Entrée ajoutée le 30 octobre 2018

Fenêtre d’ouverture de session

Conséquence : un utilisateur local peut être à l’origine d’un déni de service.

Description : un problème de validation a été résolu par une meilleure logique.

CVE-2018-4348 : Ken Gannon et Christian Demko de MWR InfoSecurity

Entrée ajoutée le 30 octobre 2018

mDNSOffloadUserClient

Conséquence : une application peut exécuter un code arbitraire avec des privilèges liés au noyau.

Description : un problème de corruption de la mémoire a été résolu par une meilleure gestion de cette dernière.

CVE-2018-4326 : un chercheur anonyme en collaboration avec le programme Zero Day Initiative de Trend Micro, Zhuo Liang de la Qihoo 360 Nirvan Team

Entrée ajoutée le 30 octobre 2018

MediaRemote

Conséquence : un processus sandboxé peut contourner les restrictions sandbox.

Description : un problème d’accès a été résolu par des restrictions supplémentaires de la sandbox.

CVE-2018-4310: CodeColorist du Ant-financial Light-Year Security Lab

Entrée ajoutée le 30 octobre 2018

Microcode

Conséquence : les systèmes dotés de microprocesseurs utilisant l’exécution spéculative et l’exécution spéculative de lectures mémoires avant que les adresses de toutes les écritures de mémoire soient connues sont susceptibles d’autoriser des divulgations d’informations non autorisées à un attaquant disposant d’un accès utilisateur local via une analyse par canal auxiliaire.

Description : un problème de divulgation d’informations a été résolu par une mise à jour du microcode. Les lectures de données plus anciennes issues d’adresses utilisées récemment pour l’écriture ne peuvent plus être lues via un canal auxiliaire spéculatif.

CVE-2018-3639 : Jann Horn (@tehjh) de Google Project Zero (GPZ), Ken Johnson du Microsoft Security Response Center (MSRC)

Entrée ajoutée le 30 octobre 2018

Sécurité

Conséquence : un utilisateur local peut être à l’origine d’un déni de service.

Description : ce problème a été résolu par l’application de meilleures vérifications.

CVE-2018-4395 : Patrick Wardle de Digita Security

Entrée ajoutée le 30 octobre 2018

Sécurité

Conséquence : un assaillant peut exploiter les faiblesses de l’algorithme de chiffrement RC4.

Description : ce problème a été résolu par la suppression de l’algorithme de chiffrement RC4.

CVE-2016-1777 : Pepi Zawodsky

Spotlight

Conséquence : une application peut être en mesure d’exécuter du code arbitraire avec des privilèges système.

Description : un problème de corruption de la mémoire a été résolu par une meilleure gestion de cette dernière.

CVE-2018-4393 : Lufeng Li

Entrée ajoutée le 30 octobre 2018

Symptom Framework

Conséquence : une application peut être en mesure de lire la mémoire restreinte.

Description : un problème de lecture hors limites a été résolu par une meilleure vérification des limites.

CVE-2018-4203 : Bruno Keith (@bkth_) en collaboration avec le programme Zero Day Initiative de Trend Micro

Entrée ajoutée le 30 octobre 2018

Texte

Conséquence : le traitement d’un fichier texte malveillant peut conduire à un déni de service.

Description : un problème de déni de service a été résolu par une meilleure validation.

CVE-2018-4304 : jianan.huang (@Sevck)

Entrée ajoutée le 30 octobre 2018

Wi-Fi

Conséquence : une application peut être en mesure de lire la mémoire restreinte.

Description : un problème de validation a été résolu par un meilleur nettoyage des entrées.

CVE-2018-4338 : Lee @ SECLAB, université de Yonsei en collaboration avec le programme Zero Day Initiative de Trend Micro

Entrée ajoutée le 23 octobre 2018

Remerciements supplémentaires

Infrastructure d’accessibilité

Nous souhaiterions remercier Ryan Govostes pour son aide.

Core Data

Nous souhaiterions remercier Andreas Kurtz (@aykay) de NESO Security Labs GmbH pour son aide.

CoreGraphics

Nous souhaiterions remercier Nitin Arya de Roblox Corporation pour son aide.

Mail

Nous souhaiterions remercier Alessandro Avagliano de Rocket Internet SE, John Whitehead du New York Times, Kelvin Delbarre d’Omicron Software Systems et Zbyszek Żółkiewski pour leur aide.

Sécurité

Nous souhaiterions remercier Christoph Sinai, Daniel Dudek (@dannysapples) de l’Irish Times et Filip Klubička (@lemoncloak) d’ADAPT Centre, Dublin Institute of Technology, Istvan Csanady de Shapr3D, Omar Barkawi d’ITG Software, Inc., Phil Caleno, Wilson Ding et un chercheur anonyme pour leur aide.

SQLite

Nous souhaiterions remercier Andreas Kurtz (@aykay) de NESO Security Labs GmbH pour son aide.

Les informations se rapportant à des produits non fabriqués par Apple, ou à des sites Web indépendants qui ne sont ni contrôlés ni testés par Apple, sont fournies uniquement à titre indicatif et ne constituent aucune recommandation. Apple ne saurait être tenu pour responsable de tout problème lié à l’utilisation de tels sites ou produits tiers, ou à leurs performances. Apple ne garantit en aucune façon la fiabilité d’un site Web, ou l’exactitude des informations que ce dernier propose. L’utilisation d’Internet induit en effet des risques. Contactez le fournisseur pour obtenir des informations supplémentaires. Les autres noms de société et de produit peuvent constituer des marques déposées de leurs détenteurs respectifs.

Date de publication: