À propos du contenu sécuritaire de Safari 5.0.1 et de Safari 4.1.1

Ce document décrit le contenu sécuritaire de Safari 5.0.1 et de Safari 4.1.1.

Dans un souci de protection de ses clients, Apple s’interdit de divulguer, d’aborder ou de confirmer l’existence de failles de sécurité tant qu’une enquête approfondie n’a pas été réalisée et que des correctifs ou mises à jour ne sont pas disponibles. Pour en savoir plus sur la sécurité des produits Apple, consultez le site web Sécurité produit d’Apple.

Pour plus d’informations sur la clé PGP de la sécurité produit d’Apple, consultez l’article « Utilisation de la clé PGP de la sécurité produit d’Apple ».

Des références CVE sont utilisées, le cas échéant, pour répertorier les vulnérabilités et fournir de plus amples détails.

Pour en savoir plus sur les autres mises à jour de sécurité, consultez l’article « Mises à jour de sécurité Apple ».

Safari 5.0.1 et Safari 4.1.1

  • Safari

    Référence CVE : CVE-2010-1778

    Disponible pour : Mac OS X 10.4.11, Mac OS X Server 10.4.11, Mac OS X 10.5.8, Mac OS X Server 10.5.8, Mac OS X 10.6.2 ou ultérieur, Mac OS X Server 10.6.2 ou ultérieur, Windows 7, Vista, XP SP2 ou ultérieur.

    Conséquence : accéder à un flux RSS construit de manière malveillante peut entraîner l’envoi de fichiers du système de l’utilisateur vers un serveur distant.

    Description : il existe un problème de scriptage intersite dans la gestion par Safari des flux RSS. Accéder à un flux RSS construit de manière malveillante peut entraîner l’envoi de fichiers du système de l’utilisateur vers un serveur distant. Ce problème est résolu par une meilleure gestion des flux RSS. Nous remercions Billy Rios, de l’équipe sécurité de Google, d’avoir signalé ce problème.

  • Safari

    Référence CVE : CVE-2010-1796

    Disponible pour : Mac OS X 10.4.11, Mac OS X Server 10.4.11, Mac OS X 10.5.8, Mac OS X Server 10.5.8, Mac OS X 10.6.2 ou ultérieur, Mac OS X Server 10.6.2 ou ultérieur, Windows 7, Vista, XP SP2 ou ultérieur.

    Conséquence : la fonction de remplissage automatique de Safari peut divulguer des informations à des sites Web sans interaction de l’utilisateur.

    Description : la fonction de remplissage automatique de Safari peut compléter automatiquement des formulaires Web en utilisant des informations désignées dans votre Carnet d’adresses de Mac OS X, Outlook ou Carnet d’adresses Windows.  Par défaut, l’action de l’utilisateur est nécessaire pour que le remplissage automatique fonctionne dans un formulaire Web. Il existe un problème d’implémentation qui permet à un site Web construit de manière malveillante de déclencher le remplissage automatique sans action de l’utilisateur. Cela peut être à l’origine de divulgation d’informations contenues dans la fiche de Carnet d’adresses de l’utilisateur. Pour déclencher ce problème, les deux situations suivantes sont nécessaires. Tout d’abord, dans les préférences de Safari, sous Remplissage automatique, la case « Remplissage automatique des formulaires Web : utiliser les informations de mon carnet d’adresses » doit être cochée. Ensuite, le Carnet d’adresses de l’utilisateur doit disposer d’une fiche en tant que « Ma fiche ». Seules les informations disponibles dans cette fiche sont accédées par le biais du remplissage automatique. Ce problème est résolu en empêchant le remplissage automatique d’utiliser les informations si aucune action n’est effectuée par l’utilisateur. Les périphériques exécutant iOS ne sont pas affectés. Nous remercions Jeremiah Grossman, de WhiteHat Security, d’avoir signalé ce problème.

  • WebKit

    Référence CVE : CVE-2010-1780

    Disponible pour : Mac OS X 10.4.11, Mac OS X Server 10.4.11, Mac OS X 10.5.8, Mac OS X Server 10.5.8, Mac OS X 10.6.2 ou ultérieur, Mac OS X Server 10.6.2 ou ultérieur, Windows 7, Vista, XP SP2 ou ultérieur.

    Conséquence : la consultation d’un site Web construit de manière malveillante peut entraîner la fermeture inopinée d’une application ou l’exécution arbitraire de code.

    Description : il existe un problème d’utilisation ultérieure libre dans la gestion par WebKit des éléments caption. La consultation d’un site Web construit de manière malveillante peut entraîner la fermeture inopinée d’une application ou l’exécution arbitraire de code. Ce problème est résolu par une meilleure gestion des éléments caption. Nous remercions Tony Chang, de Google, Inc., d’avoir signalé ce problème.

  • WebKit

    Référence CVE : CVE-2010-1782

    Disponible pour : Mac OS X 10.4.11, Mac OS X Server 10.4.11, Mac OS X 10.5.8, Mac OS X Server 10.5.8, Mac OS X 10.6.2 ou ultérieur, Mac OS X Server 10.6.2 ou ultérieur, Windows 7, Vista, XP SP2 ou ultérieur.

    Conséquence : la consultation d’un site Web construit de manière malveillante peut entraîner la fermeture inopinée d’une application ou l’exécution arbitraire de code.

    Description : il existe un problème de corruption de la mémoire dans le rendu par WebKit des éléments en ligne. La consultation d’un site web construit de manière malveillante peut entraîner la fermeture inopinée d’une application ou l’exécution arbitraire de code. Ce problème est résolu par la vérification améliorée des limites. Nous remercions wushi, de team509, d’avoir signalé ce problème.

  • WebKit

    Référence CVE : CVE-2010-1783

    Disponible pour : Mac OS X 10.4.11, Mac OS X Server 10.4.11, Mac OS X 10.5.8, Mac OS X Server 10.5.8, Mac OS X 10.6.2 ou ultérieur, Mac OS X Server 10.6.2 ou ultérieur, Windows 7, Vista, XP SP2 ou ultérieur.

    Conséquence : la consultation d’un site Web construit de manière malveillante peut entraîner la fermeture inopinée d’une application ou l’exécution arbitraire de code.

    Description : il existe un problème de corruption de la mémoire dans la gestion par WebKit des modifications dynamiques apportées aux nœuds de texte. La consultation d’un site web construit de manière malveillante peut entraîner la fermeture inopinée d’une application ou l’exécution arbitraire de code. Ce problème est résolu par une meilleure gestion de la mémoire.

  • WebKit

    Référence CVE : CVE-2010-1784

    Disponible pour : Mac OS X 10.4.11, Mac OS X Server 10.4.11, Mac OS X 10.5.8, Mac OS X Server 10.5.8, Mac OS X 10.6.2 ou ultérieur, Mac OS X Server 10.6.2 ou ultérieur, Windows 7, Vista, XP SP2 ou ultérieur.

    Conséquence : la consultation d’un site Web construit de manière malveillante peut entraîner la fermeture inopinée d’une application ou l’exécution arbitraire de code.

    Description : il existe un problème de corruption de la mémoire dans la gestion par WebKit des compteurs CSS. La consultation d’un site Web construit de manière malveillante peut entraîner la fermeture inopinée d’une application ou l’exécution arbitraire de code. Ce problème est résolu par une meilleure gestion de la mémoire. Nous remercions wushi, de team509, travaillant pour le programme Zero Day Initiative de TippingPoint, d’avoir signalé ce problème.

  • WebKit

    Référence CVE : CVE-2010-1785

    Disponible pour : Mac OS X 10.4.11, Mac OS X Server 10.4.11, Mac OS X 10.5.8, Mac OS X Server 10.5.8, Mac OS X 10.6.2 ou ultérieur, Mac OS X Server 10.6.2 ou ultérieur, Windows 7, Vista, XP SP2 ou ultérieur.

    Conséquence : la consultation d’un site Web construit de manière malveillante peut entraîner la fermeture inopinée d’une application ou l’exécution arbitraire de code.

    Description : il existe un problème d’accès à la mémoire non initialisée dans la gestion par WebKit des pseudo-éléments :first-letter et :first-line dans les éléments de texte SVG. La consultation d’un site Web construit de manière malveillante peut entraîner la fermeture inopinée d’une application ou l’exécution arbitraire de code. Ce problème est résolu en ne restituant pas les pseudo-éléments :first-letter et first-line dans les éléments de texte SVG. Nous remercions wushi, de team509, travaillant pour le programme Zero Day Initiative de TippingPoint, d’avoir signalé ce problème.

  • WebKit

    Référence CVE : CVE-2010-1786

    Disponible pour : Mac OS X 10.4.11, Mac OS X Server 10.4.11, Mac OS X 10.5.8, Mac OS X Server 10.5.8, Mac OS X 10.6.2 ou ultérieur, Mac OS X Server 10.6.2 ou ultérieur, Windows 7, Vista, XP SP2 ou ultérieur.

    Conséquence : la consultation d’un site Web construit de manière malveillante peut entraîner la fermeture inopinée d’une application ou l’exécution arbitraire de code.

    Description : il existe un problème d’utilisation ultérieure libre dans la gestion par WebKit des éléments foreignObject dans les documents SVG. La consultation d’un site Web construit de manière malveillante peut entraîner la fermeture inopinée d’une application ou l’exécution arbitraire de code. Ce problème est résolu par une validation supplémentaire des documents SVG. Nous remercions wushi, de team509, travaillant pour le programme Zero Day Initiative de TippingPoint, d’avoir signalé ce problème.

  • WebKit

    Référence CVE : CVE-2010-1787

    Disponible pour : Mac OS X 10.4.11, Mac OS X Server 10.4.11, Mac OS X 10.5.8, Mac OS X Server 10.5.8, Mac OS X 10.6.2 ou ultérieur, Mac OS X Server 10.6.2 ou ultérieur, Windows 7, Vista, XP SP2 ou ultérieur.

    Conséquence : la consultation d’un site Web construit de manière malveillante peut entraîner la fermeture inopinée d’une application ou l’exécution arbitraire de code.

    Description : il existe un problème de corruption de la mémoire dans la gestion par WebKit des éléments flottants dans les documents SVG. La consultation d’un site web construit de manière malveillante peut entraîner la fermeture inopinée d’une application ou l’exécution arbitraire de code. Ce problème est résolu par une meilleure gestion de la mémoire. Nous remercions wushi, de team509, travaillant pour le programme Zero Day Initiative de TippingPoint, d’avoir signalé ce problème.

  • WebKit

    Référence CVE : CVE-2010-1788

    Disponible pour : Mac OS X 10.4.11, Mac OS X Server 10.4.11, Mac OS X 10.5.8, Mac OS X Server 10.5.8, Mac OS X 10.6.2 ou ultérieur, Mac OS X Server 10.6.2 ou ultérieur, Windows 7, Vista, XP SP2 ou ultérieur.

    Conséquence : la consultation d’un site Web construit de manière malveillante peut entraîner la fermeture inopinée d’une application ou l’exécution arbitraire de code.

    Description : il existe un problème de corruption de la mémoire dans la gestion par WebKit des éléments « use » dans les documents SVG. La consultation d’un site Web construit de manière malveillante peut entraîner la fermeture inopinée d’une application ou l’exécution arbitraire de code. Ce problème est résolu par une meilleure gestion des éléments « use » dans les documents SVG. Nous remercions Justin Schuh, de Google, Inc., d’avoir signalé ce problème.

  • WebKit

    Référence CVE : CVE-2010-1789

    Disponible pour : Mac OS X 10.4.11, Mac OS X Server 10.4.11, Mac OS X 10.5.8, Mac OS X Server 10.5.8, Mac OS X 10.6.2 ou ultérieur, Mac OS X Server 10.6.2 ou ultérieur, Windows 7, Vista, XP SP2 ou ultérieur.

    Conséquence : la consultation d’un site Web construit de manière malveillante peut entraîner la fermeture inopinée d’une application ou l’exécution arbitraire de code.

    Description : un dépassement de la mémoire tampon existe dans la gestion par WebKit des objets de chaîne JavaScript. La consultation d’un site web construit de manière malveillante peut entraîner la fermeture inopinée d’une application ou l’exécution arbitraire de code. Ce problème est résolu par la vérification améliorée des limites. Source : Apple.

  • WebKit

    Référence CVE : CVE-2010-1790

    Disponible pour : Mac OS X 10.4.11, Mac OS X Server 10.4.11, Mac OS X 10.5.8, Mac OS X Server 10.5.8, Mac OS X 10.6.2 ou ultérieur, Mac OS X Server 10.6.2 ou ultérieur, Windows 7, Vista, XP SP2 ou ultérieur.

    Conséquence : la consultation d’un site Web construit de manière malveillante peut entraîner la fermeture inopinée d’une application ou l’exécution arbitraire de code.

    Description : il existe un problème de réentrance dans la gestion par WebKit des éléments de remplacement JavaScript compilés juste à temps. La consultation d’un site Web construit de manière malveillante peut entraîner la fermeture inopinée d’une application ou l’exécution arbitraire de code. Ce problème est résolu par une meilleure synchronisation.

  • WebKit

    Référence CVE : CVE-2010-1791

    Disponible pour : Mac OS X 10.4.11, Mac OS X Server 10.4.11, Mac OS X 10.5.8, Mac OS X Server 10.5.8, Mac OS X 10.6.2 ou ultérieur, Mac OS X Server 10.6.2 ou ultérieur, Windows 7, Vista, XP SP2 ou ultérieur.

    Conséquence : la consultation d’un site Web construit de manière malveillante peut entraîner la fermeture inopinée d’une application ou l’exécution arbitraire de code.

    Description : il existe un problème de signature dans la gestion par WebKit des matrices JavaScript. La consultation d’un site Web construit de manière malveillante peut entraîner la fermeture inopinée d’une application ou l’exécution arbitraire de code. Ce problème est résolu par une meilleure gestion des matrices JavaScript. Nous remercions Natalie Silvanovich d’avoir signalé ce problème.

  • WebKit

    Référence CVE : CVE-2010-1792

    Disponible pour : Mac OS X 10.4.11, Mac OS X Server 10.4.11, Mac OS X 10.5.8, Mac OS X Server 10.5.8, Mac OS X 10.6.2 ou ultérieur, Mac OS X Server 10.6.2 ou ultérieur, Windows 7, Vista, XP SP2 ou ultérieur.

    Conséquence : la consultation d’un site Web construit de manière malveillante peut entraîner la fermeture inopinée d’une application ou l’exécution arbitraire de code.

    Description : il existe un problème de corruption de la mémoire dans la gestion par WebKit des expressions régulières. La consultation d’un site Web construit de manière malveillante peut entraîner la fermeture inopinée d’une application ou l’exécution arbitraire de code. Ce problème est résolu par une meilleure gestion des expressions régulières. Nous remercions Peter Varga, de l’Université de Szeged, d’avoir signalé ce problème.

  • WebKit

    Référence CVE : CVE-2010-1793

    Disponible pour : Mac OS X 10.4.11, Mac OS X Server 10.4.11, Mac OS X 10.5.8, Mac OS X Server 10.5.8, Mac OS X 10.6.2 ou ultérieur, Mac OS X Server 10.6.2 ou ultérieur, Windows 7, Vista, XP SP2 ou ultérieur.

    Conséquence : la consultation d’un site Web construit de manière malveillante peut entraîner la fermeture inopinée d’une application ou l’exécution arbitraire de code.

    Description : il existe un problème d’utilisation ultérieure libre dans la gestion par WebKit des éléments « font-face » et « use » dans les documents SVG. La consultation d’un site Web construit de manière malveillante peut entraîner la fermeture inopinée d’une application ou l’exécution arbitraire de code. Ce problème est résolu par une meilleure gestion des éléments « font-face » et « use » dans les documents SVG. Nous remercions Aki Helin, d’OUSPG, d’avoir signalé ce problème.

Date de publication: