Résolution des problèmes de démarrage et maintenance des disques à l’aide d’Utilitaire de disque et de l’utilitaire fsck

Si votre ordinateur ne démarre pas normalement, il est possible que vous deviez vous servir d’un utilitaire de réparation de disque. 

Cet article a été archivé et ne sera plus mis à jour par Apple.

OS X comprend deux utilitaires permettant de vérifier et de réparer les disques, à savoir Utilitaire de disque et l’utilitaire fsck de ligne de commande. Ces outils peuvent également être utilisés pour rechercher des problèmes potentiels, même si le démarrage s’effectue normalement. Si vous disposez de Mac OS X 10.4.3 ou version ultérieure, reportez-vous à la section À propos de la vérification en direct sous Mac OS X 10.4.3 ou version ultérieure.

Important : sous Mac OS X 10.4.3 ou version ultérieure, privilégiez Utilitaire de disque, plutôt que l’outil fsck, chaque fois que cela est possible.

Dans certains cas, des erreurs affectant le système de fichiers empêchent l’ordinateur de démarrer. Ce problème peut survenir après un arrêt incorrect, un redémarrage forcé ou une panne de courant. Si votre ordinateur présente l’un des problèmes suivants au démarrage, faites usage d’un utilitaire de réparation de disque :

  • Votre ordinateur démarre partiellement, puis affiche une ligne de commande dans un environnement en texte seul. Il est possible que le message « file system dirty, run fsck » s’affiche. En dessous de celui-ci, une ligne d’invite de commande précédée du signe dièse (#) vous permet de saisir une commande. Dans ce cas, exécutez l’utilitaire fsck depuis la ligne de commande (voir la section « Utiliser l’utilitaire fsck si nécessaire » ci-dessous).
  • Votre ordinateur démarre, mais l’écran de connexion n’apparaît pas.
  • Le bureau ne s’affiche pas après l’étape de connexion. 

 

Si vous rencontrez ces problèmes, suivez les étapes décrites ci-dessous. Si les fonctionnalités Restauration système et Restauration Internet, disponibles sous OS X Lion ou version ultérieure, ne permettent pas de résoudre le problème, consultez la section Utiliser l’utilitaire fsck ci-dessous.

Effectuer un test en mode sans échec

Sous Mac OS X 10.2 ou version ultérieure, vous pouvez démarrer votre ordinateur en mode sans échec, qui comprend une fonction de vérification et de réparation automatique du disque. Sous Mac OS X 10.1.5 ou version antérieure, passez directement à la section suivante. Un démarrage sans extensions (exécutant le mode sans échec) est susceptible de démarrer votre ordinateur correctement. Pour ce faire, effectuez les étapes suivantes :

  1. Démarrez en mode sans échec.
  2. Redémarrez ensuite votre ordinateur normalement.

 

Si le redémarrage réussit, le problème est résolu. S’il persiste, faites usage d’Utilitaire de disque.

Employer Utilitaire de disque

Suivez les étapes ci-dessous pour vérifier ou réparer un disque à l’aide d’Utilitaire de disque.

  1. Sous OS X Lion ou version ultérieure, démarrez l’ordinateur à l’aide de la fonctionnalité Restauration système ou Restauration Internet. Si vous disposez d’une version antérieure d’OS X et que votre ordinateur a été vendu avec un disque d’installation d’OS X, insérez ce dernier et redémarrez l’ordinateur tout en maintenant la touche C enfoncée.
  2. Sélectionnez ensuite Utilitaire de disque dans la fenêtre Utilitaires (ou dans le menu Programme d’installation, si vous utilisez un disque d’installation).
  3. Cliquez sur l’onglet S.O.S.
  4. Cliquez sur le triangle d’expansion situé à gauche de l’icône du disque dur pour afficher le nom des volumes et des partitions de ce dernier.
  5. Sélectionnez votre disque de démarrage (généralement appelé « Macintosh HD »).
  6. Cliquez sur Réparer. Utilitaire de disque vérifie et répare le disque.

Conseil : sous Mac OS X 10.6 et version antérieure, démarrez toujours votre ordinateur à partir d’un disque d’installation ou de restauration si vous utilisez la fonction Utilitaire de disque pour vérifier ou réparer votre volume de démarrage. Sinon, il se peut que des messages d’erreur s’affichent.

Utiliser l’utilitaire fsck si nécessaire

L’utilitaire de ligne de commande fsck permet également de vérifier et de réparer les disques. Si vous pouvez démarrer avec succès en Mode sans échec ou utiliser Utilitaire de disque en démarrant à partir d’un disque, il n’est pas nécessaire d’utiliser l’outil fsck. Voici quelques situations dans lesquelles l’utilitaire fsck peut s’avérer nécessaire :

  • Les fonctionnalités Restauration système et Restauration Internet ne permettent pas de démarrer votre Mac. 
  • Votre disque Mac OS X n’est pas disponible.
  • Votre lecteur optique n’est pas disponible.
  • Vous ne pouvez pas effectuer de démarrage sans extensions en maintenant la touche Maj enfoncée.

Conseil : si vous utilisez un volume au format Mac OS X Étendu (Journalisé), comme Mac OS X 10.3 ou version ultérieure, il est probable que l’utilitaire fsck ne vous soit pas utile. Si vous décidez toutefois de l’utiliser, des messages d’erreur sans gravité peuvent s’afficher.

Si vous ne connaissez pas le format de votre disque et que vous ne pouvez pas démarrer à partir de votre volume Mac OS X pour vérifier ce dernier, saisissez la commande suivante dans une interface de ligne de commande et appuyez sur Retour :

diskutil info /

Si la mention « File System: Journaled HFS+ » apparaît, vous disposez d’un volume journalisé.

L’utilitaire fsck doit être activé à l’aide de la ligne de commande. Saisissez une commande en regard de l’invite marquée du symbole # pour activer l’une des fonctions de l’outil fsck. L’application Terminal (se trouvant dans /Applications/Utilitaires) et le mode utilisateur unique permettent d’effectuer de telles opérations. Pour utiliser l’outil fsck :

  1. Démarrez votre ordinateur en mode utilisateur unique pour accéder à la ligne de commande.

    Remarque : si l’ordinateur ne répond pas, maintenez le bouton d’alimentation enfoncé pendant plusieurs secondes pour en forcer l’arrêt. Appuyez de nouveau dessus pour le rallumer.

  2. Saisissez ensuite la commande suivante :

    /sbin/fsck -fy

    Appuyez sur Retour. L’utilitaire fsck effectue cinq tâches d’analyse, puis affiche les informations relatives à l’usage de votre disque. Une fois la vérification terminée, si aucun problème n’a été détecté, le message suivant apparaît :

    ** The volume (name_of_volume) appears to be OK

    Si des problèmes sont détectés et que l’outil fsck modifie ou répare certains éléments, le message suivant s’affiche :

    ***** FILE SYSTEM WAS MODIFIED *****

    Si ce message s’affiche, exécutez à nouveau la commande fsck saisie à l’étape 2 jusqu’à ce que l’utilitaire indique que votre volume fonctionne correctement (cette opération est normale, car la première étape de réparation est susceptible d’avoir révélé des erreurs supplémentaires).

  3.  Si votre volume est considéré comme étant en état de fonctionnement, saisissez la commande reboot et appuyez sur la touche Retour.

L’ordinateur doit désormais démarrer correctement et vous permettre de vous connecter.

Informations supplémentaires

À propos de la vérification en direct sous Mac OS X 10.4.3 ou version ultérieure

Sous Mac OS X 10.4.3 ou version ultérieure, il est possible de vérifier le disque de démarrage lors de cette même opération. Cela est appelé une vérification en direct. Il en existe trois méthodes d’utilisation.

Méthode 1 : vérification du disque à l’aide d’Utilitaire de disque lors du démarrage à partir du disque en question. Pour connaître la procédure à suivre, continuez la lecture de cet article. La vérification en direct n’implique aucune réparation du disque. Si la vérification détecte des erreurs, démarrez à partir de votre disque d’installation Mac OS X et utilisez Utilitaire de disque, comme décrit dans la section « Employer Utilitaire de disque » ci-dessus.

Méthode 2 (avancée) : utilisez la ligne de commande et l’utilitaire de ligne de commande diskutil.

  1. Démarrez votre ordinateur et ouvrez une session en tant qu’administrateur.
  2. Ouvrez Terminal (dans /Applications/Utilitaires).
  3. Saisissez la commande suivante, puis appuyez sur la touche Retour :

    diskutil verify /

 

Remarque : n’utilisez pas cette commande pour vérifier des volumes n’étant pas associés au démarrage de l’ordinateur.

Les messages suivants sont susceptibles de s’afficher pendant la vérification du disque :

Could not unmount disk for verification, attempting live verify

Started verify/repair on volume disk0s3 Macintosh HD

Checking HFS Plus volume.

Checking Extents Overflow file.

Checking Catalog file.

Checking multi-linked files.

Checking Catalog hierarchy.

Checking Extended Attributes file.

Checking volume bitmap.

Checking volume information.

The volume Macintosh HD appears to be OK.

Mounting Disk

Verify/repair finished on volume disk0s3 Macintosh HD

 

Méthode 3 (avancée) : saisissez la commande fsck_hfs -l.

Démarrez votre ordinateur et ouvrez une session en tant qu’administrateur.

Ouvrez Terminal (dans /Applications/Utilitaires).

Saisissez la commande suivante et appuyez sur la touche Retour afin de déterminer l’identifiant de votre système de fichiers :

df -hl

Recherchez les lignes comprenant les mentions suivantes :

Filesystem     Size   Used  Avail Capacity  Mounted on

/dev/disk0s3    37G    20G    17G    55%    /

/dev/disk0s5    37G    37G   641M    98%    /Volumes/Storage

Prenez note du premier nom de « disque » indiqué après /dev/ (par exemple, « disk0s3 »). Il s’agit de l’identifiant du système de fichiers associé à votre volume de démarrage.

Saisissez la commande suivante et appuyez sur la touche Retour :

df -hl

Saisissez la commande suivante (la mention « disk0s3 » correspondant à l’identifiant du système de fichiers obtenu à l’étape 4), puis appuyez sur la touche Retour :

sudo fsck_hfs -l /dev/disk0s3

Saisissez votre mot de passe d’administrateur et appuyez sur la touche Retour pour lancer la vérification.

Les messages suivants sont susceptibles de s’afficher pendant la vérification du disque :

** /dev/rdisk0s3 (NO WRITE)

** Root file system

** Checking HFS Plus volume.

** Checking Extents Overflow file.

** Checking Catalog file.

** Checking multi-linked files.

** Checking Catalog hierarchy.

** Checking Extended Attributes file.

** Checking volume bitmap.

** Checking volume information.

** The volume Macintosh HD appears to be OK.

 

Informations avancées

L’indicateur -y indique à l’outil fsck que vous souhaitez répondre « oui » à l’ensemble des questions relatives à la résolution, la réparation ou la sauvegarde des informations. Cette méthode constitue l’approche optimale, car le fait de répondre « non » à une question entraîne l’arrêt de l’outil fsck. Il est impossible d’établir que toutes les réparations nécessaires ont bien été effectuées tant que l’utilitaire fsck n’a pas généré de rapport final.

L’indicateur -f force l’outil fsck à vérifier les systèmes de fichiers marqués comme opérationnels.

Date de publication: