À propos des correctifs de sécurité de Safari 6.2 et de Safari 7.1

Consultez cet article pour en savoir plus sur les correctifs de sécurité de Safari 6.2 et de Safari 7.1.

La mise à jour correspondante peut être téléchargée et installée via l’outil Mise à jour logicielle ou à partir de la page Téléchargements du site d’Apple.

Dans un souci de protection de ses clients, Apple s’interdit de divulguer, d’aborder ou de confirmer l’existence de failles de sécurité tant qu’une enquête approfondie n’a pas été effectuée et que des correctifs ou mises à jour ne sont pas disponibles. Pour obtenir des informations supplémentaires sur la sécurité produit d’Apple, consultez le site Web Sécurité produit d’Apple.

Pour en savoir plus sur la clé PGP de sécurité produit d’Apple, consultez l’article Comment utiliser la clé PGP du groupe de sécurité produit d’Apple.

Des références CVE sont utilisées, le cas échéant, pour répertorier les vulnérabilités et fournir des informations supplémentaires.

Pour obtenir des informations supplémentaires sur les autres mises à jour de sécurité, consultez l’article Mises à jour de sécurité Apple.

Safari 6.2 et Safari 7.1

  • Safari

    Disponible pour : OS X Mountain Lion 10.8.5, OS X Mavericks 10.9.5.

    Conséquence : un attaquant bénéficiant d’une position privilégiée sur le réseau peut intercepter les identifiants de l’utilisateur.

    Description : les mots de passe enregistrés étaient renseignés automatiquement sur les sites HTTP (ou HTTPS non fiables), et dans les iframes. Le problème a été résolu en limitant le renseignement automatique des mots de passe au cadre principal des sites HTTPS dotés de chaînes de certificat valides.

    Référence CVE

    CVE-2014-4363 : David Silver, Suman Jana et Dan Boneh de l’université de Stanford, en collaboration avec Eric Chen et Collin Jackson de l’université Carnegie Mellon.

  • WebKit

    Disponible pour : OS X Mountain Lion 10.8.5, OS X Mavericks 10.9.5.

    Conséquence : la consultation d’un site Web malveillant peut entraîner la fermeture inopinée de l’application ou l’exécution arbitraire de code.

    Description : WebKit présentait plusieurs problèmes de corruption de la mémoire. Ces problèmes ont été résolus par une meilleure gestion de la mémoire.

    Référence CVE

    CVE-2013-6663 : Atte Kettunen d’OUSPG.

    CVE-2014-4410 : Eric Seidel de Google.

    CVE-2014-4411 : l’équipe de sécurité de Google Chrome.

    CVE-2014-4412 : Apple.

    CVE-2014-4413 : Apple.

    CVE-2014-4414 : Apple.

    CVE-2014-4415 : Apple.

  • WebKit

    Disponible pour : OS X Mountain Lion 10.8.5, OS X Mavericks 10.9.5.

    Conséquence : un site Web malveillant est susceptible de traquer les utilisateurs, y compris en mode de navigation privée.

    Description : une application Web était en mesure de stocker les données de cache HTML 5 lors d’une navigation standard, puis de les utiliser lors d’une session de navigation privée. Le problème a été résolu en désactivant l’accès au cache de l’application lorsque le mode de navigation privée est activé.

    Référence CVE

    CVE-2014-4409 : Yosuke Hasegawa (NetAgent Co., Led.).

Les informations se rapportant à des produits non fabriqués par Apple, ou à des sites Web indépendants qui ne sont ni contrôlés ni testés par Apple, sont fournies uniquement à titre indicatif et ne constituent aucune recommandation. Apple ne saurait être tenu pour responsable de tout problème lié à l’utilisation de tels sites ou produits tiers, ou à leurs performances. Apple ne garantit en aucune façon la fiabilité d’un site Web, ou l’exactitude des informations que ce dernier propose. L’utilisation d’Internet induit en effet des risques. Contactez le fournisseur pour obtenir des informations supplémentaires. Les autres noms de société et de produit peuvent constituer des marques déposées de leurs détenteurs respectifs.

Date de publication: