À propos des correctifs de sécurité de Safari 6.0.1

Consultez cet article pour en savoir plus sur les correctifs de sécurité de Safari 6.0.1.

Ce document décrit les correctifs de sécurité de Safari 6.0.1.

Dans un souci de protection de ses clients, Apple s’interdit de divulguer, d’aborder ou de confirmer l’existence de failles de sécurité tant qu’une enquête approfondie n’a pas été effectuée et que des correctifs ou mises à jour ne sont pas disponibles. Pour obtenir des informations supplémentaires sur la sécurité produit d’Apple, consultez le site Web Sécurité produit d’Apple.

Pour en savoir plus sur la clé PGP du groupe de sécurité produit d’Apple, consultez l’article Comment utiliser la clé PGP du groupe de sécurité produit d’Apple.

Des références CVE sont utilisées, le cas échéant, pour répertorier les vulnérabilités et fournir des informations supplémentaires.

Pour obtenir des informations sur les autres mises à jour de sécurité, consultez l’article Mises à jour de sécurité Apple.
 

Safari 6.0.1

        Remarque : Safari 6.0.1 est fourni avec OS X Mountain Lion 10.8.2.

  • Safari

    Disponible pour : OS X Lion 10.7.5, OS X Lion Server 10.7.5, OS X Mountain Lion 10.8 et 10.8.1.

    Conséquence : l’ouverture d’un document HTML malveillant téléchargé peut entraîner l’affichage du contenu d’un fichier local.

    Description : sous OS X Mountain Lion, les fichiers HTML ont été supprimés de la liste des types de fichiers non sécurisés. Les documents HTML mis en quarantaine s’ouvrent dans un mode protégé qui empêche l’accès à d’autres ressources locales ou distantes. Une erreur logique se produisant au niveau du traitement, par Safari, de l’attribut Quarantaine, empêchait l’activation du mode protégé sur les fichiers mis en quarantaine. Ce problème a été résolu par la détection appropriée de l’existence de l’attribut Quarantaine.

    Référence CVE

    CVE-2012-3713 : Aaron Sigel de vtty.com, Masahiro Yamada.

  • Safari

    Disponible pour : OS X Lion 10.7.5, OS X Lion Server 10.7.5, OS X Mountain Lion 10.8 et 10.8.1.

    Conséquence : l’utilisation de la fonction Remplissage automatique, sur un site Web malveillant, peut entraîner la divulgation d’informations de contact.

    Description : une erreur rare existait au niveau de la gestion de la fonction Remplissage automatique. L’utilisation de la fonction Remplissage automatique, sur un site Web malveillant, pouvait entraîner la divulgation des informations figurant sur votre fiche personnelle, dans le carnet d’adresses, mais non indiquées dans la fenêtre flottante Remplissage automatique. Ce problème a été résolu par la limitation du remplissage automatique aux seuls champs contenus dans la fenêtre flottante.

    Référence CVE

    CVE-2012-3714 : Jonathan Hogervorst de Buzzera.

  • Safari

    Disponible pour : OS X Lion 10.7.5, OS X Lion Server 10.7.5, OS X Mountain Lion 10.8 et 10.8.1.

    Conséquence : après la modification d’une URL HTTPS dans la barre d’adresse, une requête peut être envoyée de façon imprévue via le protocole HTTP.

    Description : un problème logique existait au niveau du traitement des URL HTTPS dans la barre d’adresse. Si une partie de l’adresse était modifiée en y collant du texte, la demande pouvait être envoyée de façon imprévue via le protocole HTTP. Ce problème a été résolu par l’amélioration du traitement des URL HTTPS.

    Référence CVE

    CVE-2012-3715 : Aaron Rhoads de East Watch Services LLC, Pepi Zawodsky.

  • WebKit

    Disponible pour : OS X Lion 10.7.5, OS X Lion Server 10.7.5, OS X Mountain Lion 10.8 et 10.8.1.

    Conséquence : la consultation d’un site Web malveillant peut entraîner la fermeture inopinée de l’application ou l’exécution arbitraire de code.

    Description : WebKit présentait plusieurs problèmes de corruption de la mémoire. Ces problèmes ont été résolus par une meilleure gestion de la mémoire.

    Référence CVE

    CVE-2011-3105 : miaubiz.

    CVE-2012-2817 : miaubiz.

    CVE-2012-2818 : miaubiz.

    CVE-2012-2829 : miaubiz.

    CVE-2012-2831 : miaubiz.

    CVE-2012-2842 : miaubiz.

    CVE-2012-2843 : miaubiz.

    CVE-2012-3598 : sécurité produit d’Apple.

    CVE-2012-3601 : Martin Barbella de l’équipe de sécurité de Google Chrome à l’aide d’AddressSanitizer.

    CVE-2012-3602 : miaubiz.

    CVE-2012-3606 : Abhishek Arya (Inferno) de l’équipe de sécurité de Google Chrome.

    CVE-2012-3607 : Abhishek Arya (Inferno) de l’équipe de sécurité de Google Chrome.

    CVE-2012-3612 : Skylined de l’équipe de sécurité de Google Chrome.

    CVE-2012-3613 : Abhishek Arya (Inferno) de l’équipe de sécurité de Google Chrome.

    CVE-2012-3614 : Yong Li de Research In Motion, Inc.

    CVE-2012-3616 : Abhishek Arya (Inferno) de l’équipe de sécurité de Google Chrome.

    CVE-2012-3617 : sécurité produit d’Apple.

    CVE-2012-3621 : Skylined de l’équipe de sécurité de Google Chrome.

    CVE-2012-3622 : Abhishek Arya (Inferno) de l’équipe de sécurité de Google Chrome.

    CVE-2012-3623 : Skylined de l’équipe de sécurité de Google Chrome.

    CVE-2012-3624 : Skylined de l’équipe de sécurité de Google Chrome.

    CVE-2012-3632 : Abhishek Arya (Inferno) de l’équipe de sécurité de Google Chrome.

    CVE-2012-3643 : Skylined de l’équipe de sécurité de Google Chrome.

    CVE-2012-3647 : Skylined de l’équipe de sécurité de Google Chrome.

    CVE-2012-3648 : Abhishek Arya (Inferno) de l’équipe de sécurité de Google Chrome.

    CVE-2012-3649 : Dominic Cooney de Google et Martin Barbella de l’équipe de sécurité de Google Chrome.

    CVE-2012-3651 : Abhishek Arya et Martin Barbella de l’équipe de sécurité de Google Chrome.

    CVE-2012-3652 : Martin Barbella de l’équipe de sécurité de Google Chrome.

    CVE-2012-3654 : Skylined de l’équipe de sécurité de Google Chrome.

    CVE-2012-3657 : Abhishek Arya (Inferno) de l’équipe de sécurité de Google Chrome.

    CVE-2012-3658 : Apple.

    CVE-2012-3659 : Mario Gomes de netfuzzer.blogspot.com, Abhishek Arya (Inferno) de l’équipe de sécurité de Google Chrome.

    CVE-2012-3660 : Abhishek Arya (Inferno) de l’équipe de sécurité de Google Chrome.

    CVE-2012-3671 : Skylined et Martin Barbella de l’équipe de sécurité de Google Chrome.

    CVE-2012-3672 : Abhishek Arya (Inferno) de l’équipe de sécurité de Google Chrome.

    CVE-2012-3673 : Abhishek Arya (Inferno) de l’équipe de sécurité de Google Chrome.

    CVE-2012-3675 : Abhishek Arya (Inferno) de l’équipe de sécurité de Google Chrome.

    CVE-2012-3676 : Julien Chaffraix de la communauté de développement de Chromium.

    CVE-2012-3677 : Apple.

    CVE-2012-3684 : kuzzcc.

    CVE-2012-3685 : sécurité produit d’Apple.

    CVE-2012-3687 : kuzzcc.

    CVE-2012-3688 : Abhishek Arya (Inferno) de l’équipe de sécurité de Google Chrome.

    CVE-2012-3692 : Skylined de l’équipe de sécurité de Google Chrome, sécurité produit d’Apple.

    CVE-2012-3699 : Abhishek Arya (Inferno) de l’équipe de sécurité de Google Chrome.

    CVE-2012-3700 : sécurité produit d’Apple.

    CVE-2012-3701 : Abhishek Arya (Inferno) de l’équipe de sécurité de Google Chrome.

    CVE-2012-3702 : Abhishek Arya (Inferno) de l’équipe de sécurité de Google Chrome.

    CVE-2012-3703 : sécurité produit d’Apple.

    CVE-2012-3704 : Skylined de l’équipe de sécurité de Google Chrome.

    CVE-2012-3705 : Abhishek Arya (Inferno) de l’équipe de sécurité de Google Chrome.

    CVE-2012-3706 : sécurité produit d’Apple.

    CVE-2012-3707 : Abhishek Arya (Inferno) de l’équipe de sécurité de Google Chrome.

    CVE-2012-3708 : Apple.

    CVE-2012-3709 : sécurité produit d’Apple.

    CVE-2012-3710 : James Robinson de Google.

    CVE-2012-3711 : Skylined de l’équipe de sécurité de Google Chrome.

    CVE-2012-3712 : Abhishek Arya (Inferno) de l’équipe de sécurité de Google Chrome.

 

Les informations se rapportant à des produits non fabriqués par Apple, ou à des sites Web indépendants qui ne sont ni contrôlés ni testés par Apple, sont fournies uniquement à titre indicatif et ne constituent aucune recommandation. Apple ne saurait être tenu pour responsable de tout problème lié à l’utilisation de tels sites ou produits tiers, ou à leurs performances. Apple ne garantit en aucune façon la fiabilité d’un site Web, ou l’exactitude des informations que ce dernier propose. L’utilisation d’Internet induit en effet des risques.Contactez le fournisseur pour obtenir des informations supplémentaires.

Dernière modification:
Avez-vous trouvé cet article utile ?

Informations supplémentaires relatives à l’assistance produit

France (Français)