Processus de vérification du détenteur d’un appareil donné

Consultez cet article pour en savoir plus sur le processus de vérification du détenteur d’un appareil donné, ainsi que sur Apple Pay.

En quoi consiste le processus de vérification du détenteur d’un appareil donné ?

La vérification du détenteur d’un appareil donné s’effectue avec les appareils mobiles, lorsque cette fonctionnalité est prise en charge par les établissements bancaires applicables. Ainsi, il est possible de s’assurer que la personne utilisant l’appareil pour effectuer un paiement est bien son réel détenteur. En outre, un tel processus se révèle utile pour déterminer la responsabilité des individus en cas de transactions frauduleuses.

Grâce à Apple Pay, il est possible d’utiliser Face ID, Touch ID ou le code d’accès de l’appareil en question pour effectuer cette vérification. Ainsi, il n’est plus nécessaire d’appliquer des méthodes plus traditionnelles (saisie d’un code PIN, signature du reçu en magasin ou technologie 3D Secure).

Lors de transactions sans contact (EMV) effectuées via Apple Pay, la vérification s’effectue entièrement sur l’appareil iOS ou sur l’Apple Watch. Au cours de la transaction, aucune action supplémentaire n’est requise de la part du client au niveau du terminal de paiement. En outre, aucun reçu papier ne doit être signé ni aucun code PIN saisi.

Quel est l’intérêt d’appliquer ce processus de vérification ?

  • Il permet le paiement sans contact, quel que soit le montant : à l’heure actuelle, le paiement sans contact n’est pas possible dans certains commerces si le montant est trop élevé. Le recours au processus de vérification du détenteur d’un appareil donné supprime cette limite.
  • Les coûts liés aux remboursements de sommes débitées au client sont réduits : grâce à cela, les commerçants ne peuvent être tenus pour responsables en cas de fraude, lors de transactions effectuées via Apple Pay. Ainsi, les coûts à rembourser sont plus faibles et les besoins en termes de gestion des documents soumis à signature se trouvent réduits.
  • Le rendement est optimisé : les transactions induisant la vérification du détenteur d’un appareil permettent aux commerçants de servir plus de clients, dans la mesure où ces derniers n’ont plus à insérer leur carte, si le plafond a été dépassé, à s’identifier ou à saisir un code PIN.
  • La satisfaction client est améliorée : les clients sont en mesure de procéder à des transactions plus aisées et pratiques.

Pour quels magasins ce processus de vérification peut-il se révéler utile ?

Ce processus de vérification peut être appliqué par tout commerçant proposant le paiement sans contact et avec toutes les transactions effectuées au sein d’applications sur un iPhone 6 ou modèle ultérieur, une Apple Watch, un iPad Pro, un iPad Air 2 ou un iPad mini 3 ou modèle ultérieur. Il s’agit d’une alternative particulièrement attrayante pour les commerces très fréquentés souhaitant optimiser leur rendement, ainsi que pour les revendeurs demandant une authentification lors de paiements intégrés.

Comment ce processus fonctionne-t-il ?

Ce processus permet de confirmer qu’une personne utilisant un appareil pour effectuer un paiement est bien son réel détenteur. Lors de chaque transaction EMV, une méthode de vérification spécifique est appliquée au niveau du terminal de paiement et des applications dédiées utilisées sur un appareil iOS. Pour déterminer la méthode à employer, le terminal et l’appareil iOS comparent les méthodes de vérification qu’ils prennent chacun en charge et optent pour la première qu’ils peuvent tous deux utiliser. 

En cas de transactions Apple Pay, le processus de vérification du détenteur est appliqué en priorité si compatible avec le terminal de paiement.

Les résultats obtenus suite à l’authentification du client sont communiqués au terminal de paiement et à l’établissement émetteur de la carte. Enfin, ils sont employés pour identifier toute fraude éventuelle. Consultez cet article pour en savoir plus sur la responsabilité des parties concernées

Quelles entreprises émettrices de cartes bancaires proposent ce processus de vérification ?

La plupart des grands réseaux de paiement, par le biais des cartes sans contact ou des achats intégrés. Chaque réseau de paiement possède son propre système de paiement sans contact. Du matériel ou des certifications spécifiques peuvent être nécessaires pour procéder à une vérification du détenteur de la carte à la suite d’un paiement.

  • Visa prend en charge la vérification du détenteur d’un appareil donné par le biais de son Visa Card Personalisation Specification (version 2.1 et ultérieure) ou toute version de son lecteur de carte sans contact Contactless Kernel 3. C’est aussi le cas pour les transactions EMV effectuées par l’intermédiaire de VisaNet à l’aide d’une carte de crédit, de débit ou prépayées.
  • MasterCard prend en charge la vérification du détenteur d’un appareil donné par le biais de son Contactless Reader Specification (version 3.0 et ultérieure) pour les transactions EMV par carte de crédit, de débit et prépayées. MasterCard emploie la terminologie On-Device CVM (ODCVM).
  • Discover prend en charge la vérification du détenteur d’un appareil donné par le biais de son terminal de paiement sans contact D-PAS (version 1.0 et ultérieure) ou toute version de son lecteur de carte sans contact Contactless Kernel 6.
  • American Express prend en charge la vérification du détenteur d’un appareil donné pour les transactions sans contact effectuées sur un appareil mobile par l’intermédiaire d’Apple Pay dans son terminal de paiement ExpressPay terminal spec (version 3.0 et ultérieure).

De quoi les commerçants doivent-ils disposer pour proposer ce processus de vérification ?

Les commerçants doivent s’assurer que leur terminal de paiement est compatible, auquel cas les paiements Apple Pay sont alors réalisables, quel que soit le montant. Si un client tente d’utiliser une carte sans contact en plastique, il est invité à réessayer ou à insérer celle-ci dans le terminal. Les terminaux non compatibles ne permettent pas le paiement sans contact au-delà d’un certain seuil.

  1. Il est nécessaire que les terminaux des commerçants soient conformes aux exigences applicables.
  2. En outre, ceux-ci doivent être configurés de sorte à autoriser les transactions avec vérification du détenteur. La configuration de chaque réseau de paiement diffère quelque peu. Celle-ci dépend des caractéristiques techniques de leur terminal sans contact.

Consultez cet article pour découvrir comment accepter les règlements via Apple Pay. 

Avis de non-responsabilité

Ce document est fourni à des fins informatives et ne constitue aucune garantie juridique. Il ne s’agit pas d’un accord officiel conclu avec les divers réseaux de paiement. En effet, ces derniers déterminent leurs propres politiques et pratiques (notamment, mais sans s’y limiter, en termes de responsabilité des commerçants). Pour cette raison, il est vivement recommandé aux commerçants, acquéreurs, prestataires et autres parties prenant en charge le processus de vérification du détenteur de s’adresser au réseau de paiement auquel ils font appel afin d’obtenir des informations supplémentaires sur le remboursement des sommes débitées.   

Apple n’émet aucune déclaration ou garantie concernant les informations ici fournies, que ce soit implicitement ou explicitement, et ce en matière de qualité marchande et d’adaptabilité à une utilisation donnée. Apple n’est, en outre, aucunement responsable de l’usage qu’il sera fait de ce document.

Ce document est confidentiel et ne peut en aucun cas être transmis ou reproduit sous toute forme que ce soit, ou via tout procédé, qu’il soit électronique ou mécanique, sans l’autorisation écrite d’Apple.

© 2015 Apple Inc. Tous droits réservés. Apple, le logo Apple et Wallet sont des marques d’Apple Inc., déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. Apple Pay, Face ID et Touch ID sont des marques d’Apple Inc. iOS est une marque de Cisco aux États-Unis et dans d’autres pays et est utilisée sous licence. Les autres noms de produits et de sociétés mentionnés dans ce document appartiennent à leurs propriétaires respectifs.

Date de publication: