À propos des correctifs de sécurité de QuickTime 7.6.9

Ce document décrit les correctifs de sécurité de QuickTime 7.6.9.

Dans un souci de protection de ses clients, Apple s’interdit de divulguer, d’aborder ou de confirmer l’existence de failles de sécurité tant qu’une enquête approfondie n’a pas été effectuée et que des correctifs ou mises à jour ne sont pas disponibles. Pour obtenir des informations supplémentaires sur la sécurité produit d’Apple, consultez le site Web Sécurité produit d’Apple.

Pour en savoir plus sur la clé PGP du groupe de sécurité produit d’Apple, consultez l’article Comment utiliser la clé PGP du groupe de sécurité produit d’Apple.

Des références CVE sont utilisées, le cas échéant, pour répertorier les vulnérabilités et fournir des informations supplémentaires.

Pour obtenir des informations sur les autres mises à jour de sécurité, consultez l’article Mises à jour de sécurité Apple.

QuickTime 7.6.9

  • QuickTime

    Référence CVE : CVE-2010-3787.

    Disponible pour : Mac OS X 10.5.8, Mac OS X Server 10.5.8, Windows 7, Vista, XP SP2 ou version ultérieure.

    Conséquence : l’affichage d’une image JP2 malveillante peut entraîner la fermeture inopinée de l’application ou l’exécution arbitraire de code.

    Description : il existe un dépassement de mémoire tampon dans la pile, au niveau du traitement, dans QuickTime, des images JP2. L’affichage d’une image JP2 malveillante peut entraîner la fermeture inopinée de l’application ou l’exécution arbitraire de code. Ce problème est résolu par une meilleure vérification des limites. Avec les systèmes exécutant Mac OS X 10.6, ce problème est résolu sous Mac OS X 10.6.5. Nous remercions Nils de MWR InfoSecurity et Will Dormann du CERT/CC d’avoir signalé ce problème.

  • QuickTime

    Référence CVE : CVE-2010-3788.

    Disponible pour : Mac OS X 10.5.8, Mac OS X Server 10.5.8, Windows 7, Vista, XP SP2 ou version ultérieure.

    Conséquence : l’affichage d’une image JP2 malveillante peut entraîner la fermeture inopinée de l’application ou l’exécution arbitraire de code.

    Description : il existe un problème d’accès à la mémoire non initialisée au niveau de la gestion, par QuickTime, des images JP2. L’affichage d’une image JP2 malveillante peut entraîner la fermeture inopinée de l’application ou l’exécution arbitraire de code. Ce problème est résolu par une meilleure validation des fichiers JP2. Avec les systèmes exécutant Mac OS X 10.6, ce problème est résolu sous Mac OS X 10.6.5. Nous remercions Damian Put et Procyun, travaillant pour le programme Zero Day Initiative de TippingPoint, d’avoir signalé ce problème.

  • QuickTime

    Référence CVE : CVE-2010-3789.

    Disponible pour : Mac OS X 10.5.8, Mac OS X Server 10.5.8, Windows 7, Vista, XP SP2 ou version ultérieure.

    Conséquence : la lecture d’un fichier avi malveillant peut entraîner la fermeture inopinée de l’application ou l’exécution arbitraire de code.

    Description : il existe un problème de corruption de la mémoire au niveau de la gestion, par QuickTime, des fichiers avi. La lecture d’un fichier avi malveillant peut entraîner la fermeture inopinée de l’application ou l’exécution arbitraire de code. Ce problème est résolu par une meilleure gestion des fichiers avi. Avec les systèmes Mac OS X 10.6, ce problème est résolu sous Mac OS X 10.6.5. Nous remercions Damian Put, travaillant pour le programme Zero Day Initiative de TippingPoint, d’avoir signalé ce problème.

  • QuickTime

    Référence CVE : CVE-2010-3790.

    Disponible pour : Mac OS X 10.5.8, Mac OS X Server 10.5.8, Windows 7, Vista, XP SP2 ou version ultérieure.

    Conséquence : l’ouverture d’un fichier vidéo malveillant peut entraîner la fermeture inopinée de l’application ou l’exécution arbitraire de code.

    Description : il existe un problème de corruption de la mémoire au niveau de la gestion, par QuickTime, des fichiers vidéo. La lecture d’un fichier vidéo malveillant peut entraîner la fermeture inopinée de l’application ou l’exécution arbitraire de code. Ce problème est résolu par une meilleure gestion des fichiers vidéo. Avec les systèmes exécutant Mac OS X 10.6, ce problème est résolu sous Mac OS X 10.6.5. Nous remercions Honggang Ren du centre FortiGuard Labs de Fortinet, ainsi qu’un chercheur anonyme travaillant pour le programme Zero Day Initiative de TippingPoint, d’avoir signalé ce problème.

  • QuickTime

    Référence CVE : CVE-2010-3791.

    Disponible pour : Mac OS X 10.5.8, Mac OS X Server 10.5.8, Windows 7, Vista, XP SP2 ou version ultérieure.

    Conséquence : l’ouverture d’un fichier vidéo malveillant peut entraîner la fermeture inopinée de l’application ou l’exécution arbitraire de code.

    Description : il existe un dépassement de mémoire tampon au niveau de la gestion, par QuickTime, des fichiers vidéo encodés au format MPEG. La lecture d’un fichier vidéo malveillant peut entraîner la fermeture inopinée de l’application ou l’exécution arbitraire de code. Ce problème est résolu par une meilleure vérification des limites. Avec les systèmes exécutant Mac OS X 10.6, ce problème est résolu sous Mac OS X 10.6.5. Nous remercions un chercheur anonyme, travaillant pour le programme Zero Day Initiative de TippingPoint, d’avoir signalé ce problème.

  • QuickTime

    Référence CVE : CVE-2010-3792.

    Disponible pour : Mac OS X 10.5.8, Mac OS X Server 10.5.8, Windows 7, Vista, XP SP2 ou version ultérieure.

    Conséquence : l’ouverture d’un fichier vidéo malveillant peut entraîner la fermeture inopinée de l’application ou l’exécution arbitraire de code.

    Description : il existe un problème de signature au niveau de la gestion, par QuickTime, des fichiers vidéo encodés au format MPEG. La lecture d’un fichier vidéo malveillant peut entraîner la fermeture inopinée de l’application ou l’exécution arbitraire de code. Ce problème est résolu par une meilleure gestion des fichiers vidéo encodés au format MPEG. Avec les systèmes exécutant Mac OS X 10.6, ce problème est résolu sous Mac OS X 10.6.5. Nous remercions un chercheur anonyme, travaillant pour le programme Zero Day Initiative de TippingPoint, d’avoir signalé ce problème.

  • QuickTime

    Référence CVE : CVE-2010-3793.

    Disponible pour : Mac OS X 10.5.8, Mac OS X Server 10.5.8, Windows 7, Vista, XP SP2 ou version ultérieure.

    Conséquence : l’ouverture d’un fichier vidéo malveillant peut entraîner la fermeture inopinée de l’application ou l’exécution arbitraire de code.

    Description : il existe un problème de corruption de mémoire au niveau de la gestion, par QuickTime, des fichiers vidéo Sorenson. La lecture d’un fichier vidéo malveillant peut entraîner la fermeture inopinée de l’application ou l’exécution arbitraire de code. Ce problème est résolu par une meilleure validation des fichiers vidéo encodés au format Sorenson. Avec les systèmes Mac OS X 10.6, ce problème est résolu sous Mac OS X 10.6.5. Nous remercions un chercheur anonyme, travaillant pour le programme Zero Day Initiative de TippingPoint, d’avoir signalé ce problème.

  • QuickTime

    Référence CVE : CVE-2010-3794.

    Disponible pour : Mac OS X 10.5.8, Mac OS X Server 10.5.8, Windows 7, Vista, XP SP2 ou version ultérieure.

    Conséquence : l’affichage d’une image FlashPix malveillante peut entraîner la fermeture inopinée de l’application ou l’exécution arbitraire de code.

    Description : il existe un problème d’accès à la mémoire non initialisée au niveau de la gestion, par QuickTime, des images FlashPix. L’affichage d’une image FlashPix malveillante peut entraîner la fermeture inopinée de l’application ou l’exécution arbitraire de code. Ce problème est résolu par une meilleure gestion de la mémoire. Avec les systèmes exécutant Mac OS X 10.6, ce problème est résolu sous Mac OS X 10.6.5. Nous remercions un chercheur anonyme, travaillant pour le programme Zero Day Initiative de TippingPoint, d’avoir signalé le problème.

  • QuickTime

    Référence CVE : CVE-2010-3795.

    Disponible pour : Mac OS X 10.5.8, Mac OS X Server 10.5.8, Windows 7, Vista, XP SP2 ou version ultérieure.

    Conséquence : l’affichage d’une image GIF malveillante peut entraîner la fermeture inopinée de l’application ou l’exécution arbitraire de code.

    Description : il existe un problème d’accès à la mémoire non initialisée au niveau de la gestion, par QuickTime, des images GIF. L’affichage d’une image GIF malveillante peut entraîner la fermeture inopinée de l’application ou l’exécution arbitraire de code. Ce problème est résolu par une meilleure gestion de la mémoire. Avec les systèmes exécutant Mac OS X 10.6, ce problème est résolu sous Mac OS X 10.6.5. Nous remercions un chercheur anonyme, travaillant pour le programme Zero Day Initiative de TippingPoint, d’avoir signalé ce problème.

  • QuickTime

    Référence CVE : CVE-2010-3800.

    Disponible pour : Mac OS X 10.5.8, Mac OS X Server 10.5.8, Windows 7, Vista, XP SP2 ou version ultérieure.

    Conséquence : l’affichage d’un fichier PICT malveillant peut entraîner la fermeture inopinée d’une application ou l’exécution arbitraire de code.

    Description : il existe un problème de corruption de la mémoire au niveau de la gestion, par QuickTime, des fichiers PICT. L’affichage d’un fichier PICT malveillant peut entraîner la fermeture inopinée d’une application ou l’exécution arbitraire de code. Ce problème est résolu par une meilleure validation des fichiers PICT. Nous remercions Moritz Jodeit de n.runs AG et Damian Put, travaillant pour le programme Zero Day Initiative de TippingPoint, et Hossein Lotfi (s0lute), travaillant avec VeriSign iDefense Labs, d’avoir signalé ce problème.

  • QuickTime

    Référence CVE : CVE-2010-3801.

    Disponible pour : Mac OS X 10.5.8, Mac OS X Server 10.5.8, Windows 7, Vista, XP SP2 ou version ultérieure.

    Conséquence : l’affichage d’une image FlashPix malveillante peut entraîner la fermeture inopinée de l’application ou l’exécution arbitraire de code.

    Description : il existe un problème de corruption de la mémoire au niveau de la gestion, par QuickTime, des images FlashPix. L’affichage d’une image FlashPix malveillante peut entraîner la fermeture inopinée de l’application ou l’exécution arbitraire de code. Ce problème est résolu par une meilleure gestion de la mémoire. Nous remercions Damian Put, travaillant pour le programme Zero Day Initiative de TippingPoint, et Rodrigo Rubira Branco de la Check Point Vulnerability Discovery Team d’avoir signalé ce problème.

  • QuickTime

    Référence CVE : CVE-2010-3802.

    Disponible pour : Mac OS X 10.5.8, Mac OS X Server 10.5.8, Windows 7, Vista, XP SP2 ou version ultérieure.

    Conséquence : l’ouverture d’un fichier vidéo QTVR malveillant peut entraîner la fermeture inopinée de l’application ou l’exécution arbitraire de code.

    Description : il existe un problème de corruption de la mémoire au niveau de la gestion, par QuickTime, des atomes de panoramas dans les fichiers vidéo QTVR. L’affichage d’un fichier vidéo QTVR malveillant peut entraîner un blocage inattendu de l’application ou l’exécution arbitraire de code. Ce problème est résolu par une meilleure gestion des fichiers vidéo QTVR. Nous remercions un chercheur anonyme, travaillant pour le programme Zero Day Initiative de TippingPoint, d’avoir signalé ce problème.

  • QuickTime

    Référence CVE : CVE-2010-1508.

    Disponible pour : Windows 7, Vista, XP SP2 ou version ultérieure.

    Conséquence : l’ouverture d’un fichier vidéo malveillant peut entraîner la fermeture inopinée de l’application ou l’exécution arbitraire de code.

    Description : il existe un dépassement de mémoire tampon au niveau du traitement, par QuickTime, des atomes Track Header (tkhd). La lecture d’un fichier vidéo malveillant peut entraîner la fermeture inopinée de l’application ou l’exécution arbitraire de code. Ce problème est résolu par une meilleure vérification des limites. Ce problème n’affecte pas les systèmes Mac OS X. Nous remercions Moritz Jodeit de n.runs AG, travaillant pour le programme Zero Day Initiative de TippingPoint, et Carsten Eiram de Secunia Research, d’avoir signalé ce problème.

  • QuickTime

    Référence CVE : CVE-2010-0530.

    Disponible pour : Windows 7, Vista, XP SP2 ou version ultérieure.

    Conséquence : un utilisateur local peut accéder à des informations sensibles.

    Description : il existe un problème, dans QuickTime, au niveau des autorisations du système de fichiers. Ce problème peut permettre à un utilisateur local d’accéder au contenu du répertoire « Apple Computer » du profil de l’utilisateur, ce qui peut conduire à la divulgation d’informations sensibles. Ce problème est résolu par une amélioration des autorisations du système de fichiers. Ce problème n’affecte pas les systèmes Mac OS X. Nous remercions Geoff Strickler d’On-Line Transaction Consultants d’avoir signalé ce problème.

  • QuickTime

    Référence CVE : CVE-2010-4009.

    Disponible pour : Mac OS X 10.5.8, Mac OS X Server 10.5.8, Windows 7, Vista, XP SP2 ou version ultérieure.

    Conséquence : l’ouverture d’un fichier vidéo malveillant peut entraîner la fermeture inopinée de l’application ou l’exécution arbitraire de code.

    Description : un problème de dépassement d’entier existe au niveau de la gestion, par QuickTime, des fichiers vidéo. La lecture d’un fichier vidéo malveillant peut entraîner la fermeture inopinée de l’application ou l’exécution arbitraire de code. Ce problème est résolu par une meilleure vérification des limites. Nous remercions Honggang Ren du centre FortiGuard Labs de Fortinet d’avoir signalé ce problème.

Les informations se rapportant à des produits non fabriqués par Apple, ou à des sites Web indépendants qui ne sont ni contrôlés ni testés par Apple, sont fournies uniquement à titre indicatif et ne constituent aucune recommandation. Apple ne saurait être tenu pour responsable de tout problème lié à l’utilisation de tels sites ou produits tiers, ou à leurs performances. Apple ne garantit en aucune façon la fiabilité d’un site Web, ou l’exactitude des informations que ce dernier propose. L’utilisation d’Internet induit en effet des risques. Contactez le fournisseur pour obtenir des informations supplémentaires. Les autres noms de société et de produit peuvent constituer des marques déposées de leurs détenteurs respectifs.

Date de publication: