À propos des correctifs de sécurité d’iOS 8.2

Ce document décrit les correctifs de sécurité d’iOS 8.2.

Dans un souci de protection de ses clients, Apple s’interdit de divulguer, d’aborder ou de confirmer l’existence de failles de sécurité tant qu’une enquête approfondie n’a pas été effectuée et que des correctifs ou mises à jour ne sont pas disponibles. Pour obtenir des informations supplémentaires sur la sécurité produit d’Apple, consultez la page Web Sécurité produit d’Apple.

Pour en savoir plus sur la clé PGP du groupe de sécurité produit d’Apple, consultez l’article Comment utiliser la clé PGP du groupe de sécurité produit d’Apple.

Des références CVE sont utilisées, le cas échéant, pour répertorier les vulnérabilités et fournir des informations supplémentaires.

Pour obtenir des informations supplémentaires sur les autres mises à jour de sécurité, consultez l’article Mises à jour de sécurité Apple.

iOS 8.2

  • CoreTelephony

    Disponible pour : iPhone 4s et modèles ultérieurs, iPod touch (5e génération) et modèles ultérieurs, iPad 2 et modèles ultérieurs.

    Conséquence : un attaquant à distance peut entraîner le redémarrage inopiné d’un appareil.

    Description : un problème de déréférencement de pointeurs null existait au niveau de la gestion, par CoreTelephony, des SMS de classe 0. Ce problème a été résolu par une meilleure validation des messages.

    Référence CVE

    CVE-2015-1063 : Roman Digerberg (Suède).

  • Trousseau iCloud

    Disponible pour : iPhone 4s et modèles ultérieurs, iPod touch (5e génération) et modèles ultérieurs, iPad 2 et modèles ultérieurs.

    Conséquence : un attaquant bénéficiant d’une position privilégiée sur le réseau peut provoquer l’exécution arbitraire de code.

    Description : plusieurs problèmes de dépassement de la mémoire tampon existaient au niveau de la gestion des données, lors de la récupération du trousseau iCloud. Ces problèmes ont été résolus par une meilleure vérification des limites.

    Référence CVE

    CVE-2015-1065 : Andrey Belenko de NowSecure.

  • IOSurface

    Disponible pour : iPhone 4s et modèles ultérieurs, iPod touch (5e génération) et modèles ultérieurs, iPad 2 et modèles ultérieurs.

    Conséquence : une application malveillante peut exécuter un code arbitraire avec des privilèges système.

    Description : une confusion liée aux types existait au niveau de la gestion, par IOSurface, des objets sérialisés. Ce problème a été résolu par une vérification supplémentaire des types.

    Référence CVE

    CVE-2015-1061 : Ian Beer de Google Project Zero.

  • MobileStorageMounter

    Disponible pour : iPhone 4s et modèles ultérieurs, iPod touch (5e génération) et modèles ultérieurs, iPad 2 et modèles ultérieurs.

    Conséquence : une application malveillante peut être en mesure de créer des dossiers dans des emplacements sûrs du système de fichiers.

    Description : un problème existait au niveau de la logique de montage des disques de développeur, ce qui entraînait la non-suppression de dossiers non valides, comportant des images disque. Ce problème a été résolu par une meilleure gestion des erreurs.

    Référence CVE

    CVE-2015-1062 : TaiG Jailbreak Team.

  • Secure Transport

    Disponible pour : iPhone 4s et modèles ultérieurs, iPod touch (5e génération) et modèles ultérieurs, iPad 2 et modèles ultérieurs.

    Conséquence : un attaquant bénéficiant d’une position privilégiée sur le réseau peut intercepter les connexions s’effectuant via le protocole SSL/TLS.

    Description : le protocole Secure Transport permettait l’utilisation de clés RSA éphémères et courtes avec les connexions employant des suites de chiffrement RSA de type « full-strength », alors que ces mêmes clés étaient généralement uniquement utilisées dans des suites de chiffrement RSA de type « export-strength ». Ce problème, également connu sous le nom de « FREAK », concernait uniquement les connexions en direction de serveurs prenant en charge les suites de chiffrement RSA de type « export-strength ». Il a été résolu par la non-prise en charge des clés RSA éphémères.

    Référence CVE

    CVE-2015-1067 : Benjamin Beurdouche, Karthikeyan Bhargavan, Antoine Delignat-Lavaud, Alfredo Pironti et Jean Karim Zinzindohoue de Prosecco chez Inria Paris.

  • Springboard

    Disponible pour : iPhone 4s et modèles ultérieurs, iPod touch (5e génération) et modèles ultérieurs, iPad 2 et modèles ultérieurs.

    Conséquence : une personne profitant d’un accès physique à l’appareil pouvait être en mesure d’afficher l’écran d’accueil de ce dernier, même si l’appareil n’est pas activé.

    Description : la fermeture inopinée de l’application au cours de l’activation pouvait entraîner l’affichage de l’écran d’accueil par l’appareil. Ce problème a été résolu par une meilleure gestion des erreurs lors de l’activation.

    Référence CVE

    CVE-2015-1064

Les informations se rapportant à des produits non fabriqués par Apple, ou à des sites Web indépendants qui ne sont ni contrôlés ni testés par Apple, sont fournies uniquement à titre indicatif et ne constituent aucune recommandation. Apple ne saurait être tenu pour responsable de tout problème lié à l’utilisation de tels sites ou produits tiers, ou à leurs performances. Apple ne garantit en aucune façon la fiabilité d’un site Web, ou l’exactitude des informations que ce dernier propose. L’utilisation d’Internet induit en effet des risques. Contactez le fournisseur pour obtenir des informations supplémentaires. Les autres noms de société et de produit peuvent constituer des marques déposées de leurs détenteurs respectifs.

Date de publication: